Après l’Evoque et le Defender, c’est au tour du Range Rover Velar de passer à l’hybride rechargeable. Intégré à la gamme 2021 du constructeur, le Velar P400e promet plus de 50 km d’autonomie en électrique.

Depuis l’entrée en vigueur des nouveaux quotas CO2 européens, on assiste à une véritable avalanche de modèles branchés. Sans surprise, ce sont les marques premium qui sont les premières concernées. Chez Range Rover, l’heure est à l’électrification des grands SUV. Après le Defender, c’est au tour du Velar d’adopter une technologie hybride rechargeable.

Sous le capot, ce Velar P400e hérite d’une mécanique proche du Defender P400e. On retrouve ainsi un moteur quatre-cylindres turbo essence 2.0 litres de 300 chevaux couplé à un moteur électrique de 143 chevaux et 275 Nm. En quatre roues motrices, le système développe 404 chevaux et 640 Nm. De quoi assurer le 0 à 100 km/h en 5.4 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 250 km/h. Constituée de cellules lithium-ion, la batterie est logée sous le plancher du coffre. Elle totalise 17.1 kWh de capacité énergétique et autorise 53 km d’autonomie avec un plein. La recharge peut être réalisée de deux manières. Soit via le chargeur embarqué de 7 kW, soit par l’intermédiaire d’une borne rapide avec le standard Combo CCS.

Affranchi du malus grâce à des émissions de CO2 homologuées à 49 g/km, le nouveau Ranger Rover Velar hybride rechargeable entamera sa commercialisation dans les prochaines semaines. Les tarifs ne sont pas encore annoncés mais devraient être largement supérieurs à ceux de la version thermique, annoncée à plus de 60.000 euros en entrée de gamme.