Embarquant une vingtaine de partenaires (universités, entreprises technologiques, groupes de recherche), Cobra (CObalt-free Batteries for FutuRe Automotive applications) est cofinancé par le programme Horizon 2020 de la Commission européenne.

Courant jusqu’en 2024, ce projet collaboratif de recherche et d’innovation vise à mettre au point des batteries de nouvelle génération pour véhicules électriques, en excluant le cobalt. Ce matériau pose en effet un certain nombre de problèmes environnementaux, sociaux et de santé pointés depuis des années par différentes ONG.

La perspective d’une flotte mondiale de l’ordre de 125 millions de véhicules électriques à horizon 2030 rend nécessaire l’élimination au plus tôt de cet élément constamment pointé pour son impact.

Les cellules lithium-ion à capteurs intelligents développées par le consortium Cobra bénéficieront des dernières améliorations qui comprendront des algorithmes de contrôle spécifiques.



Le cahier des charges promet des caractéristiques maintenues au minimum, et plus encore des améliorations tous azimuts : meilleure densité énergétique (750 Wh/l), baisse de moitié du poids des packs, au moins 2.000 cycles de décharge/recharge utiles, ravitaillement rapide en énergie 3C (ex. : 150 kW pour une batterie 50 kWh), inflammabilité réduite dans une plage de températures de -40 à 100 °C, en mesure de contenir un incendie interne jusqu’à 800°C pendant au moins 30 minutes, augmentation de 300% de la résistance des packs à la traction et aux chocs, élimination des matériaux critiques, taux de recyclage supérieur à 95%, coût inférieur à 90 euros du kWh, etc.

Encouragés par cette nouvelle subvention de 11,8 millions d’euros, les travaux des partenaires s’achèveront par la réalisation d’un démonstrateur. A charge ensuite aux fabricants de cellules de s’approprier la nouvelle technologie.