Prime conversion automobile 2020

Au lendemain du déconfinement, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures incitatives, dont une prime à la reconversion étendue. Elle est désormais suspendue temporairement.

Pour soutenir l’offre et la demande après une période de confinement fatale pour l’industrie automobile, le gouvernement a annoncé un important plan de soutien. Effectif depuis le 1er juin, ce dernier propose de nombreuses mesures incitatives et autres aides financières pour relancer l’économie automobile et notamment celle de la voiture électrique.

Au milieu de ces aides, l’Etat a revu la prime à la conversion. Si le montant maximal de 5.000 euros est inchangé, le plafond du revenu fiscal de référence pour y prétendre est passé de 13.489 euros à 18.000 euros. Et ce dans une limite des 200.000 premières demandes afin de réduire les stocks, comme annoncé par le Président de la République.



Encore une marche arrière du gouvernement ?

La prime à la conversion est désormais suspendue, et ce pour des raisons encore floue. Alors que le gouvernement a annoncé récemment que 100.000 primes ont été consommées, la plateforme en ligne pour adresser une demande de prime est suspendue. La raison : « L’attente des évolutions pour les modalités de calcul de la nouvelle réforme réglementaire ». Ainsi, les demandes de bonus écologique sont suspendues jusqu’au 17 juillet prochain, alors qu’il faudra attendre la fin du mois, en date du 31 juillet, pour effectuer une demande de prime à la conversion.

Ce repli de l’administration a interloqué les consommateurs ainsi que nos confrères de l’Argus. D’après ces derniers, il semblerait que le gouvernement veuille temporiser les demandes puisque le comptage de l’administration serait hors de contrôle. Dans le cas où la barre des 200.000 demandes aurait été franchie, le ministère a toutefois précisé que c’est la date de facturation ou de versement du premier loyer qui déterminera l’éligibilité à la prime à la conversion et non la date de dépôt de la demande.