Sur Twitter, le commissariat du Havre a rapidement supprimé une publication présentant sa nouvelle voiture électrique. La Renault Zoé de la police a généré une petite polémique sur le réseau social.

En publiant une photo de leur nouvelle Renault Zoé, le community manager de la police nationale ne s’attendait probablement pas à recevoir autant de critiques. Postée le 29 décembre sur le compte Twitter « Commissariat du Havre », elle a été supprimée peu de temps après quelques commentaires acerbes. Mais qu’est-ce qui a bien pu choquer certains utilisateurs du réseau social ? Si la voiture électrique est un sujet très polémique, il semble que la technologie n’est pas à l’origine du différend.

En observant attentivement la photo, on constate que la ZOE flambant neuve est stationnée sur… une piste cyclable ! Une infraction sanctionnée d’une amende de 4e classe (135 €) que de nombreux cyclistes engagés n’ont pas manqué de relever. « Vous êtes censés donner l’exemple. Au lieu de ça vous mettez en danger vos concitoyens au lieu de les protéger. Lamentable », commente un utilisateur du réseau social. Sans reconnaître l’erreur, le commissariat du Havre explique que l’« intention n’était pas de créer une quelconque polémique ». « L’essentiel est que [la police nationale] se verdisse en passant à l’électrique », conclut le compte Twitter.

Publicité


Une justification qui n’a pas permis de calmer les esprits. « Il n’y a rien de polémique concernant l’interdiction de se garer sur une piste cyclable, respecter le Code de la route – et par-dessus tout respecter tous les usagers […] » relance un cycliste. Le community manager de la police nationale sera certainement plus attentif la prochaine fois qu’il postera la photo d’un nouveau véhicule zéro-émission.

Publicité