Porsche a clairement misé sur le véhicule électrique pour son avenir et il renforce peu à peu ses technologies. Le constructeur serait ainsi sur le point de prendre le contrôle de l'activité automobile du producteur de piles Varta.

Malgré ses difficultés du moment sur le marché du véhicule électrique, Porsche n’a nullement l’intention de changer de cap. Bien au contraire, puisqu’il compte intégrer dans son giron le savoir-faire en matière de batteries. Porsche a ainsi lancé en 2021 sa propre filiale Cellforce. Néanmoins, l’usine qui devait produire dès cette année a pris un sérieux retard… Ce qui explique peut-être la volonté de s’emparer de l’activité de batteries lithium-ion de Varta.

Les deux entreprises ont signé un accord préliminaire, non contraignant, concernant une possible prise de contrôle de V4Drive par Porsche. L’annonce a entraîné une forte hausse de l’action Varta. Le producteur de piles et de batteries automobiles est en effet dans une situation financière défavorable avec de lourdes dettes. L’intérêt de Porsche vient donner une nouvelle légitimité à sa division de batteries pour véhicules électriques V4Drive dans un environnement hyper-concurrentiel.

À lire aussi La première Porsche électrique a du mal à se vendre

Du côté de Porsche, la maitrise de l’activité lui permettrait de réduire sa dépendance à des fournisseurs asiatiques, et en particulier chinois. Une évolution nécessaire dans le contexte actuel et alors que Porsche est très présent en Amérique du Nord, où les taxes visant les véhicules dotés d’une batterie chinoise ont augmenté.

En outre, la maîtrise complète de l’activité pourrait aider à la mise au point des batteries plus spécifiques pour les modèles sportifs et en faire un argument face à des concurrents qui se reposeraient sur des équipementiers plus généralistes.

V4Drive dispose d’une usine à Nördlingen en Bavière.