Alors qu’elle commence sa commercialisation, la Polestar 2 fait désormais l’objet d’une campagne de rappel pour des pièces défectueuses.

Si Polestar nous semble être une marque lointaine, la réponse est à chercher du côté de son logo : d’après Citroën, l’étoile Polaire de la firme suédoise serait bien trop proche du double chevron français et de sa déclinaison DS. Alors que les marques de PSA ont eu gain de cause, interdisant Polestar d’approcher les frontières du pays, la marque suédoise doit faire face à de nouvelles complications.

Quelques semaines après les premières livraisons, Polestar lance une campagne de rappel mondiale concernant la Polestar 2, la demi-sœur du Volvo XC40 Recharge entièrement électrique. En cause : le convertisseur et le réchauffeur du liquide de refroidissement de la batterie seraient défectueux.

Publicité


Remplacement des pièces et améliorations logicielles au programme

Sont ainsi concernés la plupart des véhicules livrés à ce jour. Polestar indique que 4 586 exemplaires sont touchés par les problèmes de convertisseur et 3 150 unités par le système de chauffage. Certains modèles rencontrent aussi les deux problèmes, qui seront toutefois réparés lors du seul passage en centre.

Cette campagne de rappel permettra aussi à Polestar de mettre à jour les véhicules afin qu’ils puissent recevoir des mises à jour à distance. Cette dernière solution devrait notamment permettre de corriger des problèmes, mais le remplacement de pièces hardware ne pourra être effectué qu’en centre, comme toujours.

Les clients concernés recevront une lettre d’information dès le 2 novembre prochain. Cette campagne de rappel engendrera mécaniquement des retards de livraisons puisque Polestar devra corriger les véhicules en cours de fabrication et en attente de livraison.

Publicité