En moins d’une semaine après la présentation du pickup électrique du constructeur américain, fin novembre dernier, plus de 250.000 réservations avaient été officiellement enregistrées. Si Tesla ne communique plus de chiffres officiels, les passionnés de l’engin entretiennent eux-mêmes le décompte.

Regroupés derrière le site Web CybertruckOwnersClub.com, ils affirment que le compteur des précommandes affichent environ 525.000 réservations, soit un peu plus de 5.800 validations par jour en moyenne, sur les 3 mois qui nous séparent de l’exhibition initiale du Cybertruck.

Pour matérialiser l’engagement, la modeste somme de 100 dollars était exigée. Quasiment rien, au regard des 40.000 dollars demandés à minima pour la version équipée d’un seul moteur. Cette dernière ne représenterait que 17% des réservations.

En début de ce mois de février, Elon Musk avait indiqué que le carnet du pickup livrable à partir de fin 2021 était déjà plein pour 3 à 4 ans.

Publicité


Une situation qui surprend après la vive polémique qui a suivi la découverte des lignes taillées à la serpe du véhicule. Mais qui peut se comprendre par l’enthousiasme des partisans de la marque qui auront eu à cœur d’aider au lancement du Cybertruck en ne mobilisant qu’une somme remboursable minime.

Et c’est bien ce qui compte pour Tesla qui doit entretenir d’excellentes perspectives d’avenir afin d’encourager les investisseurs à attendre encore et encore avant d’empocher de substantiels dividendes. Avec d’importantes plus-values possibles en revendant actuellement les titres qui approchent les 1.000 dollars (de l’ordre de 4 fois le cours de fin août 2019), la confiance est bien là actuellement.

Publicité