Avec la France, l'Allemagne est l’autre pays où la polyvalente électrique du Losange fait un véritable carton.

Si la Renault Zoé a franchi dans le courant du mois de septembre les 40.000 nouvelles immatriculations outre-Rhin, le compteur s’est déjà incrémenté jusque 43.000 aujourd’hui.

Le constructeur se réjouit de constater en Allemagne une véritable accélération des ventes pour sa polyvalente branchée. Elles ont été multipliées par 2, atteignant 15.731 unités fin septembre 2020, contre 7.872 à la même période l’année dernière.

Rien qu’en septembre, plus de 3.600 automobilistes allemands ont signé pour recevoir une Renault Zoé. Un nouveau record !



Ce phénomène en fait la voiture électrique la plus vendue sur le territoire, alors que ce dernier abrite des constructeurs qui n’ont de cesse de communiquer sur leur gamme branchée, Volkswagen en tête. C’est une véritable victoire pour Renault dans un pays qui a pourtant réussi à faire adopter dans toute l’Europe, et en particulier en France, ses standards de recharge.

L’engin profite des aides gouvernementales qui s’appliquent aux voitures électriques vendues moins de 40.000 euros. Elles s’élèvent à 9.480 euros, que le constructeur a arrondi à 10.000 euros. Ce qui réduit le prix du modèle de base à moins de 21.400 euros TTC (TVA 16%).

La Twingo électrique rejoindra la Zoé à la fin de l’année sur ce marché. Entre temps, ce sont les Captur et Mégane hybrides rechargeables qui vont étoffer la gamme branchée dans les concessions allemandes.

En 2022, les clients devraient avoir le choix entre 8 modèles électriques, et 12 hybrides dont certains seront dotés d’une architecture Plug-In Hybrid.