Victime de son succès en Allemagne, l’Opel Mokka-e n’est pas en rupture de stock en France. Sa commercialisation se fera dans les temps et le problème de stock ne concerne qu’une finition non distribuée dans l’Hexagone. Opel l’assure, les délais restent normaux sur notre marché.

Alors que les rumeurs font état d’une rupture de stock autour de l’Opel Mokka-e avec une production déjà réservée jusqu’en 2022, le constructeur a apporté des précisions autour de son nouveau best-seller électrique. Sur le marché français, la situation est très différente de celle rencontrée outre-Rhin.

La pénurie annoncée en Allemagne ne concerne que le modèle d’entrée de gamme, sobrement nommé Mokka-e. Cette finition n’est pas disponible en France, où le SUV débute à la variante Edition. En réalité, celle-ci représente moins de 10 % des commandes, puisque le constructeur nous confirme que plus de la moitié des Mokka-e vendus jusqu’ici l’ont été dans les deux finitions les plus élevées, Ultimate et GS Line.

Sur le marché français, les ventes sont tout aussi encourageantes. Le délai annoncé par Opel entre la commande et la livraison d’un Mokka-e s’établit autour de trois mois, une attente globalement normale. Le SUV « zéro émission » est toujours attendu à partir du mois de mars en livraison et dans les concessions.