Commençant à accuser le poids des années, le Lexus NX se montre sous une nouvelle génération et gagne une motorisation hybride rechargeable.

Lancé en 2014, le Lexus NX est resté un bout de temps au catalogue sans connaître de profondes améliorations. Mais l’un des best-sellers de la marque se renouvelle désormais, et se met à la page pour continuer de satisfaire la clientèle.

Le Lexus ne change pas sa formule, ni sa silhouette, avec une longueur qui gagne seulement 20 mm pour s’établir à 4,66 m désormais. C’est autant qu’un Mercedes GLC et dans les volumes d’un Audi Q5, qu’il se met dans le viseur. Beaucoup plus doux avec son approche stylistique, le nouveau Lexus NX l’est aussi avec ses motorisations. Car pour la première fois, il adoptera une motorisation hybride rechargeable. Lexus précise que cette motorisation n’impacte pas le volume de coffre, qui conserve 555 litres dans tous les cas.



Une motorisation de Toyota RAV4 PHEV

Reposant sur la plateforme TNGA-K du Toyota RAV, le Lexus NX 450h+ reprend aussi le tandem mécanique de son cousin japonais (mécanique aussi partagée avec le Suzuki Across). L’ensemble se compose donc d’un 4 cylindres 2,5 litres et de deux moteurs électriques pour une puissance totale de 306 ch, envoyée aux quatre roues. La batterie de 18,1 kWh est créditée d’une autonomie de 63 km.

Le Lexus NX 450h+ gagne donc un ramage à la hauteur du plumage, contrairement à ses deux homologues qui semblent surfacturés. Mais le SUV premium pourrait pousser encore plus loin la grille tarifaire, qui sera communiquée lors de la commercialisation prévue en fin d’année.

À noter que la classique version hybride reste au catalogue. De quatrième génération, ce NX 350h fournit 22 % de puissance en plus que le NX actuel tout en affichant une réduction de CO2 de l’ordre de 10 %. En matière de puissance, l’ensemble développe 242 chevaux pour un 0 à 100 km/h abattu en 7,7 secondes.