Né de la fusion entre PSA et FCA, le tout nouveau groupe Stellantis entend bien accélérer la cadence en matière de voitures électriques.

Alors que la fusion entre les deux groupes automobiles a été actée, la nouvelle entité Stellantis entend bien s’activer dans le segment des voitures électriques. Et plus principalement, passer « à plein régime », comme l’a indiqué Carlos Tavares au micro d’Automotive News.

Si tous les constructeurs devront se convertir à l’énergie électrique de gré ou de force, tous n’adoptent pas la même stratégie. Du côté de Stellantis, les choses pourraient aller plus vite pour les 14 marques du groupe, avec l’arrivée massive de voitures à batterie.



Deux plateformes dédiées pour une gamme complète

Carlos Tavares, le PDG de Stellantis a ainsi précisé : « Nous allons tourner à plein régime sur les véhicules électriques (BEV), car nous pensons que le mix des ventes de véhicules électrifiés passera très rapidement aux BEV purs ». Carlos Tavares d’être plus précis : « Nous ne pensons pas que nous aurons encore des hybrides légers ou des hybrides rechargeables ».

Car si les voitures rechargeables sont particulièrement populaires actuellement en raison du cadeau fiscal qu’elles représentent, Stellantis estime que leur succès va rapidement dégringoler. Le groupe se dit prêt et dispose à ce titre de deux plateformes électriques eCMP et eVMP. Ce qui devrait permettre à Stellantis, à l’instar de Volkswagen, de revoir son objectif initial de 35 % d’électriques en 2030.