Arrival Van 2022 utilitaire électrique

Différent du prototype, l’Arrival Van prépare son entrée sur le terrain des fourgons électriques en 2022 avec une autonomie allant jusqu’à 340 km.

Après le prototype de 2017, l’heure est au réel. Start-up comptant s’imposer dans le secteur des utilitaires électriques, Arrival présente la version de série de son « Van ».

Son modèle, un grand fourgon de catégorie L3H3, évolue. L’avant devient incliné, tout en réduisant le porte-à-faux. Mais le véhicule garde ses phares singuliers et une vaste cabine, épurée et lumineuse. Concernant l’accès, les portes sont coulissantes, tandis que le plancher reste bas malgré les batteries.

Pour le moment, Arrival détaille les chiffres d’une seule carrosserie de 5,79 m. Le volume utile y serait de 14 m3, la charge utile atteignant jusqu’à 2 tonnes. D’autres versions de 5,10 et 6,50 m sont aussi à l’étude.



En matière de caractéristiques, Arrival reste discret sur le moteur, mais pas sur les batteries. Des packs de 44 à 133 kWh seront possibles pour une autonomie WLTP grimpant jusqu’à 340 km. La recharge pourra aller jusqu’à 120 kW en DC et 11 kW en AC triphasé.

Début en 2022

Arrival va lancer son utilitaire électrique sur les routes « cet été », via des clients bêta. Par contre, la production en série ne démarrera que fin 2022. Il se mesurera alors aux rares rivaux du secteur, dont les actuels Mercedes eSprinter, et Renault Master ZE.

Outre l’Arrival Van, un bus électrique est aussi en développement. Selon nos informations, l’entreprise planche en plus sur un utilitaire compact, un minibus, ainsi qu’un minispace électrique.