Extrêmement proche de la BMW Isetta des années 1950, la Microlino vient de franchir une nouvelle étape en obtenant son homologation européenne.

« C’est un grand pas car cela signifie qu’à partir de maintenant, chaque Microlino que nous produisons peut légalement circuler dans toute l’Europe » se réjouit le constructeur dans un communiqué.

Obtenue mi-juillet, l’homologation a également permis au jeune constructeur de valider ses premiers chiffres d’autonomie. Animée par une motorisation de 15 kW et capable de rouler jusqu’à 100 km/h, la voiture électrique de Microlino est déclinée en deux batteries. La première, en 8 kWh, a obtenu 126 km lors des tests d’autonomie tandis que la seconde, en 14,4 kWh, est parvenue à parcourir 202 kilomètres, soit une moyenne respective de 6,3 et 7,1 kWh aux 100 km.

Première série fin septembre

Si l’homologation de la Microlino a pris quelque semaines de retard sur le calendrier initial, Microlino espère maintenant lancer la première série de véhicules à la fin du mois de septembre. Selon le planning du constructeur, 25 Microlino seront construites et mises entre les mains de clients pour évaluer leur ressenti et réaliser les derniers ajustements avant la mise en production du modèle définitif, prévue en décembre.

Annoncée à partir de 12.000 euros, la Microlino entamera ses livraisons en Suisse début 2019. Sa commercialisation sera ensuite progressivement étendue à d’autres pays, l’Allemagne faisant partie des marchés « prioritaires » pour le constructeur.

 

L’Isetta électrique de Microlino reçoit son homologation
4.6 (91.43%) 21 votes