Renault ZOE

Rémi Bastien, le directeur de la recherche chez Renault, explique que les véhicules électriques Renault pourront rivaliser avec leurs équivalents thermiques à partir de 2016.

Auto Actu rapporte les propos de Rémi Bastien : « la prochaine étape est de faire en sorte que nos véhicules électriques puissent se passer des subventions de l’Etat pour être aussi compétitifs que leurs équivalents thermiques. Nous devrions en être capable d’ici 2016 ».

Pour cela, le constructeur compte réduire le coût du groupe motopropulseur et s’attend à ce que le volume des ventes lui permette de réduire les coûts de production. Les batteries devraient voir leur prix baisser avec le démarrage de l’usine LG en France d’ici 2015.

« Si nous parvenons à réduire le coût du groupe motopropulseur le prix d’achat va converger vers celui du thermique et le prix de la location de la batterie va baisser » a encore indiqué le directeur de la recherche de Renault à Auto Actu.

Reste à savoir si Renault tiendra un tel calendrier, le constructeur ayant retardé à plusieurs reprises le lancement de ses différents modèles électriques…

Notez cet article