Le moteur essence développe 184 ch, l'électrique 80 kW

BMW va rappeler 26.700 véhicules hybrides rechargeables à travers le monde en raison d’un défaut de production au niveau des cellules de ses batteries.

Les soucis de batteries se multiplient chez les constructeurs. Après Ford avec le Kuga et Hyundai avec le Kona, c’est au tour de BMW d’orchestrer une campagne de rappel massive de ses modèles. Sont concernés l’ensemble des véhicules hybrides rechargeables de BMW et de sa filiale Mini produits entre le 20 janvier et le 18 septembre de cette année.

Travaillant aujourd’hui avec CATL et Samsung-SDI, le constructeur indique avoir détecté des « impuretés dans le processus de production des cellules ». Sans pointer du doigt l’un ou l’autre de ses fournisseurs, BMW explique que, dans de rares cas, ces impuretés peuvent déclencher un court-circuit pouvant mener à un incendie. La semaine dernière, trois véhicules hybrides de la marque ont pris feu en Allemagne. A ce stade, le constructeur n’est pas en mesure de confirmer que ces incendies sont liés à la problématique précitée.

Dans son rapport, BMW explique que le risque est plus élevé lorsque les batteries sont complètement chargées. De fait, le constructeur conseille à ses clients de ne plus recharger leur véhicule en attendant leur inspection en concession.



Si le constructeur n’a pas encore détaillé la procédure qu’il comptait mettre en œuvre, ce souci de cellules pourrait conduire à une vaste campagne de changement des packs batteries des véhicules concernés. Reste à savoir qui paiera la note… En attendant, il ne s’agit pas du premier problème que BMW rencontre avec ses hybrides rechargeables. En août, le constructeur rappelait déjà 4460 véhicules en raison d’un potentiel problème de soudure sur la batterie.