Avec des contraintes qui pèsent toujours davantage sur les entreprises de messagerie pour exercer leurs activités de distribution de plis et colis, la solution réside le plus souvent dans l’exploitation d’un nombre grandissant de véhicules électriques.

Ainsi avec UPS qui vient de passer une commande pour 10.000 fourgons à batterie de traction conçus spécialement par la société britannique Arrival pour répondre à ses attentes.

L’entreprise de messagerie américaine a d’ailleurs fait bien plus que de passer un simple ordre d’achat, en prenant une participation dans le capital du petit constructeur. Ce qui lui assure d’une part un développement conjoint des futurs modèles de véhicules électriques pour ses besoins à l’échelle mondiale, mais aussi une priorité pour la réalisation de ses commandes.

Les nouveaux engins seront ainsi dotés de systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS). Ils seront construits dans des micro-usines, en utilisant des matériaux légers et durables que Arrival conçoit et crée en interne.

Pour Londres, en Grande-Bretagne, la commande passée par Royal Mail à Peugeot et Mercedes est bien plus modeste. Dans le cadre du programme Optimize Prime, ce sont 87 Partner et eVito qui vont s’ajouter aux 30 véhicules électriques déjà présents, pour composer au final une flotte de 216 utilitaires postaux légers, dont environ la moitié d’unités électriques.

Royal Mail a par ailleurs signé avec EDF UK un accord triennal par lequel l’énergéticien fournira à l’entreprise de messagerie des bornes de recharge. Il assurera également leur maintenance et les alimentera avec une électricité bas carbone.