La voiture Mia Electric

Mia devrait fournir une usine clé-en-main à un partenaire étranger pour ramener un peu d'argent dans les caisses.

La cinquantaine de voitures électriques fabriquées par Mia chaque mois sont insuffisantes pour assurer la rentabilité du constructeur. D’après Edwin Kohl, son président, il faudrait en vendre 400 par mois pour atteindre l’équilibre.

L’entreprise explore donc plusieurs pistes, dont la fourniture clé-en-main d’une usine à un partenaire étranger ou la fabrication de voitures électriques dans son usine pour le compte d’autres constructeurs. En espérant que cela suffise pour la survie du petit constructeur français…

Publicité


Publicité