Très déçu par le style du modèle, le designer français Laurent Schmidt a entrepris de remettre un coup de crayon au Tesla Cybertruck. Le résultat se révèle plutôt réussi.

« Il est affreux, je le redessine ! ». En nommant ainsi la vidéo qu’il a publié sur sa chaîne Youtube, Laurent Schmidt est on ne peut plus clair sur ses impressions face aux choix esthétiques entrepris par le constructeur de Palo Alto pour son dernier modèle.

« S’ils avaient tenté un design un peu plus travaillé dans les formes tout en gardant l’idée qu’une presse hydraulique n’est pas utilisable (pour des questions de coûts ndlr), je pense qu’on peut obtenir quelque chose de sympa » juge le designer en introduction d’une vidéo dans laquelle il entreprend de redessiner le modèle californien.

Dans ses commentaires, le designer explique avoir notamment redessiné la partie haute du véhicule pour casser le « pic » et offrir au pickup californien un arrière bien plus conventionnel. Les formes ont également été retravaillées dans leur ensemble. L’idée : accentuer le relief pour sortir de lignes jugées trop lisses. Plutôt réussi, le résultat final offre bien plus de prestance au véhicule sans pour autant rompre avec le style de la version originale.

Des aspects pratiques à revoir

Au-delà des lignes du Cybertruck, le designer français a également critiqué certains choix pratiques du constructeur.

Outre l’impossibilité d’avoir accès à la benne par le côté, c’est le manque de modularité qu’il pointe du doigt. Aux Etats-Unis, les pickups subissent assez couramment des adaptations et peuvent même être convertis en engins de secours. Des transformations à priori impossibles sur le modèle de Tesla dont la benne est « solidaire » du reste du véhicule.

Et vous ? Que pensez-vous du travail de Laurent Schmidt ? Sa proposition est-elle mieux ou moins bien que le modèle original ?