La France continue de développer ses infrastructures de recharge, pour le moment bien loin des objectifs fixés. Le cap des 30 000 points de recharge ouverts au public a été franchi. Néanmoins, tout reste à faire pour proposer un réseau digne de ce nom.

L’objectif que vise le gouvernement est l’implantation de 100 000 points de recharge fin 2021. La hausse enregistrée entre fin 2020 et début 2021 s’élève à 8 %, avec 31 206 points de recharge dans l’Hexagone. Cependant, il faudra une meilleure dynamique pour atteindre le chiffre des 100 000 bornes fixé par le gouvernement d’ici la fin de l’année.

« En novembre 2020, lors de notre précédent baromètre, la France était sous la barre des 30 000 points de recharge ouverts au public. Aujourd’hui, le cap est passé, bien que l’objectif 100 000 bornes paraisse encore loin », note Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France.

Actuellement, la France compte en moyenne un point de recharge pour 11 véhicules électriques. Un chiffre encore trop modeste : « Nous rappellerons toutefois deux choses. Qu’il soit atteint ou non, cet objectif mobilisera tous les acteurs de l’écosystème de la mobilité électrique », souligne la représentante de l’association.



« Plus que la quantité, c’est la qualité de réseau de charge qui doit primer »

L’Avere-France rappelle également que l’important n’est pas uniquement de déployer des bornes. Nombre d’entre elles subissent en effet des dysfonctionnements. Des problèmes qui compliquent le quotidien des usagers et réduisent le nombre de points disponibles.

« Ensuite, plus que la quantité, c’est la qualité du réseau de recharge qui doit primer. Et là-dessus, des progrès sont en cours. En complément d’une maintenance régulière et d’une qualité de service satisfaisante des points de recharge, l’important est également d’avoir la borne à la bonne puissance au bon endroit ! »