Essayer Le constructeur chinois SAIC se lance dans l’hydrogène ?

Configurez votre véhicule Le constructeur chinois SAIC se lance dans l’hydrogène ou demandez un essai gratuitement.

Très discrète en Europe mais leader en Chine, SAIC annonce qu’il lancera au moins dix véhicules à hydrogène au cours des cinq prochaines années.

Si la voiture électrique est en plein boom, l’hydrogène n’est pas abandonné. Loin de là : de nombreux pays et constructeurs automobiles veulent accélérer sur la technologie. C’est notamment le cas de SAIC, un des leader du marché chinois. Le groupe a annoncé qu’il commercialisera plus de 10 véhicules à pile à combustible au cours des 5 prochaines années, en partenariat avec Volkswagen et General Motors. Une décision très liée aux mesures de soutien à l’hydrogène que la Chine s’apprête à lancer.

Dans un premier temps, le constructeur devrait proposer des vans et des utilitaires. Son objectif est d’écouler plus de 10.000 exemplaires par an d’ici 2025, soit environ 10 % du marché local des véhicules à hydrogène. La marque espère vendre un total de 30.000 unités à cette échéance. Ils embarqueront une pile à combustible P390 d’une puissance de 130 kW, alimentée par des réservoirs d’hydrogène 700 bars d’une capacité de 6,4 kg d’H2. Ainsi, le gros monospace Maxus Euniq 7 pourra compter sur 605 km d’autonomie selon la norme chinoise.

SAIC proposera également des bus, fourgons et camions à hydrogène. Il fournira notamment 400 autobus à Shanghai, où l’entreprise a son siège social. Via un partenariat avec la ville, 20 stations de ravitaillement seront installées.