Essayer La viande de « port » : la nouvelle attaque anti-VE ?

Configurez votre véhicule La viande de « port » : la nouvelle attaque anti-VE ou demandez un essai gratuitement.

Les attaques anti voitures électriques ne sont pas rares. Aux dégradations des bornes s’ajoute désormais l’injection de viande hachée dans les ports de recharge.

Rouler en voiture électrique est davantage perçu par les ignorants comme l’appartenance à un groupuscule ennemi qu’une nouvelle façon de se déplacer plus proprement. Ainsi, les attaques contre les voitures électriques ne sont pas rares. Et les détracteurs rivalisent d’ingéniosité pour exprimer leurs positions. Dernière trouvaille en date : insérer de la viande hachée dans les bornes.

Cette scène a été observée en Allemagne, près de Munich, où les attaques contre les voitures électriques sont de plus en plus nombreuses. Mais cette attaque « façon bouchère » est inédite : un anti-VE n’a eu d’autre idée que d’insérer de la viande hachée dans les ports de recharge d’une borne.

Le conducteur de voiture électrique est-il végétarien ?

Visiblement imbibé de préjugés, l’auteur de cette dégradation pensait que la viande allait sans doute agir comme de la kryptonite sur des conducteurs de voitures électriques forcément végétariens, dans sa propre vision du monde.

Malheureusement pour lui, sa tentative n’a eu aucun effet sur les conducteurs de voitures électriques. En revanche, outre le gaspillage inutile de nourriture, cette dégradation a endommagé les prises de recharge rapides CCS et CHAdeMO, nécessitant leur remplacement.