À l’occasion de la célèbre course de côte, la Tesla Model S Plaid s’est illustrée avec un temps record.

La Tesla Model S Plaid est la nouvelle bombe électrique de Palo Alto. Avec ses trois moteurs pour une puissance de 1 034 ch, la berline électrique détruit les chronos de toutes les autres sportives routières. Et pour mieux souligner ses performances, elle s’illustre en compétition avec un résultat prometteur à Pikes Peak.

Pour cette performance sur la course vers les nuages, la Model S est d’abord passée par les ateliers d’Unplugged Performance, un préparateur fidèle des électriques de la marque. Pour les besoins du service, elle a été totalement dépouillée et habillée d’appendices aérodynamiques XXL nécessaires pour assurer de l’appui sur ce tracé exigeant. Confiée aux mains expertes de Randy Pobst, la Plaid a ainsi décroché un record dans sa catégorie avec un temps de 6’57’’22.



Un record de catégorie et une 10e place au général

Elle décroche une dixième place au classement général et se place comme l’électrique la plus rapide de cette édition. Elle devance une Acura NSX (la jumelle de la Honda NSX à moteur hybride) dans sa catégorie, créditée d’un temps de 7’14’’704, et une Tesla Model 3 avec un chrono de 8’16’778.

Tempérons tout de même notre enthousiasme, puisque la Tesla Model S Plaid n’est toujours pas la reine de la montagne. À commencer par ce chrono décapité en raison des conditions météorologiques au sommet (2 865 m d’altitude) qui ont poussé l’organisation à raccourcir le trajet. Il est ainsi difficile d’établir une hiérarchie avec la détentrice du record sur le tracé complet, la Volkswagen ID.R et son chrono de 7’57’’148.