En partenariat avec La Poste, Renault Trucks vient de lancer l’expérimentation d’un Maxity Electrique doté d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène.

Si La Poste bénéficie aujourd’hui de la plus grande flotte mondiale de véhicules 100 % électriques, le groupe explore depuis quelques mois de nouvelles pistes pour augmenter l’autonomie de son parc. Après le lancement d’une première expérimentation avec des Kangoo H2 en Franche-Comté, le groupe s’attaque désormais à des véhicules de plus gros gabarit avec cette nouvelle expérimentation menée avec Renault Trucks dans le Jura.

« L’hydrogène apparaît aujourd’hui comme une solution efficace pour élargir les possibilités en gamme et autonomie des véhicules électriques »  souligne Frédéric Delaval, directeur Technique de la Branche Services-Courrier-Colis.

Objectif : doubler l’autonomie

Sur le plan technique, le concept est assez similaire à celui embarqué sur les Kangoo H2. Toujours développé par la PME Française Symbio F-Cell, le système hydrogène se présente comme un prolongateur d’autonomie alimenté par deux réservoirs de 75 litres capables d’embarquer 4 kg d’hydrogène à 350 bars.

Publicité


Ainsi, à l’autonomie moyenne d’environ 100 kilomètres du Maxity Électrique, qui embarque 45 kWh de batteries lithium-ion, s’ajoute une autonomie supplémentaire de 100 kilomètres grâce à l’énergie fournie par la pile, soit un total de 200 kilomètres.

« Lorsque le véhicule roule, le moteur électrique est alimenté par deux sources d’énergie complémentaires ; la pile à combustible permet de délivrer une puissance maximale de 20 kW et, au-delà, ce sont les batteries qui fournissent le complément de puissance nécessaire. À l’arrêt, la pile à combustible permet de recharger la batterie si besoin », détaille Christophe Vacquier, chef de projet.

maxity_h2_02

Renault Maxity H2 – Principales caractéristiques

  • Véhicule immatriculé en catégorie N2
  • PTAC technique : 4,5 t, homologué en France à 3,5 t + 1 t grâce à la réglementation spécifique liée aux « véhicules propres » (conduite avec un permis B) : la majoration de 1 000 kg étant justifiée par le surpoids technique déclaré et lié à la mise en œuvre d’une technologie alternative « propre »
  • Charge utile : 1 tonne
  • Autonomie moyenne : jusqu’à 200 km (100 km grâce aux batteries + 100 km grâce à la pile)
  • Vitesse maximale : 90 km/h
  • Moteur électrique : asynchrone : 400 V / 47 kW
  • Couple maximum au démarrage : 270 Nm
  • Batteries : 42 kWh- Technologie lithium-ion / Phosphate de fer (Valence Technology) – 4 packs d’un poids total de 400 kg
  • Temps de charge : 7 heures
  • Pile à hydrogène : 20 kW
  • Hydrogène embarqué : 2 réservoirs d’hydogène, de 75 litres chacun, permettant de stocker 4 kg d’H2 à 350 bars
  • Poids total du kit hydrogène : 300 kg

Publicité