Proposé depuis le début de l’été, le nouveau millésime de la berline nipponne introduit une signature sonore inédite.

Jadis star du marché européen des voitures électriques, la Nissan Leaf est quelque peu chahutée par l’arrivée massive de nouveaux modèles. Pour autant, la marque nipponne n’abandonne pas sa berline et annonce quelques subtiles évolutions pour le millésime 2021.

La principale concerne l’intégration d’un système d’alerte acoustique de véhicule (AVAS pour les intimes). Rendu obligatoire par l’Europe, le dispositif permet d’alerter les piétons et les autres usagers de la route de l’arrivée du véhicule à faible allure. Chez Nissan, le dispositif prend la forme d’une nouvelle signature sonore. Baptisée « Canto », celle-ci est inspirée de la tonalité introduite par la première génération de Leaf et apporte une identité propre au véhicule.

« Nous voulions créer un son qui non seulement soit conforme à la nouvelle réglementation, mais qui corresponde également à l’image de marque Nissan », résume un responsable du constructeur.



En pratique, le générateur de son s’active automatiquement dès que le véhicule roule à moins de 30 km/h. Il a été composé de telle manière qu’il varie si le véhicule accélère, décélère ou recule.

Une mécanique inchangée

Au-delà de ce générateur sonore inédit, la Nissan Leaf 2021 introduira quelques équipements supplémentaires : hotspot wifi (sur abonnement), surveillance des angles morts et rétroviseur intérieur numérique avec fonction caméra.

Sur la partie mécanique, pas de changement au programme. La version 2021 de la Leaf restera proposée en deux configurations techniques :

  • 150 ch avec batterie 40 kWh et 270 km d’autonomie
  • 217 ch avec batterie 62 kWh et 385 km d’autonomie

Commercialisée à partir de 32 900 € hors bonus dans sa version 40 kWh, la Nissan Leaf grimpe à 38 300 € dans sa déclinaison « grande autonomie ».