Alors qu’Elon Musk vient de s’exprimer sur les évolutions du système Autopilot des Tesla, c’est au tour de Lucid Air de faire le point sur le dispositif DreamDrive.

Coïncidence ou non, peu de temps après les confidences du patron de Tesla sur l’arrivée imminente d’un système de conduite autonome de niveau 5 pour ses voitures, Lucid prend le relais en dévoilant certains détails de son système.

Baptisé DreamDrive, le dispositif d’assistance à la conduite de la prochaine Lucid Air permettra de faciliter toutes les phases de conduite et le quotidien avec la berline électrique. L’installation proposera une surveillance à 360° autour de la voiture pour contrôler le véhicule et son environnement.

La Lucid Air sera ainsi en mesure de ne proposer pas moins de 19 fonctions pour fournir un système de conduite autonome. Le système DreamDrive se compose de 32 capteurs et caméras pour analyser en permanence les situations et l’environnement. A la différence de son concurrent californien, Lucid fait aussi confiance à un LiDAR à détection laser, toujours jugé moche et inutile par Elon Musk. Grace à la lumière projetée par impulsion, le radar « modélise » l’environnement pour permettre à la voiture de mieux comprendre ce qui l’entoure.

Plus classiquement, on notera la présence d’un régulateur adaptatif, d’une aide au maintien dans la voie ou la lecture des panneaux. S’ajouteront également l’assistant parking autonome, la surveillance panoramique, le freinage automatique d’urgence ou la protection latérale du trafic.

Rappelons que la Lucid Air arrivera avec un peu plus de retard que prévu, avec une présentation en 2021. Sous sa robe sulfureuse concoctée avec quelques studios de design branchés de Los Angeles, l’Air promettra plus de 640 km d’autonomie grâce à sa batterie qui devrait viser les 130 kWh de capacité.