Pour profiter d’une Fiat 500 électrique en LLD à 129 euros par mois, il faut être éligible au bonus gouvernemental. Mais pas forcément à la prime à la conversion.

L’apport de 9 115 euros est réduit à 2 500, grâce à l’aide de l’État (6 615 euros, soit 27 % du prix d’achat TTC). Pour ceux qui peuvent sacrifier un ancien véhicule essence ou diesel considéré comme trop émissif par l’administration française, la prime à la conversion peut gommer intégralement ce solde.

Fiat s’est entouré de la société financière Go-Easy pour ficeler son offre de location longue durée d’appel sur une durée de 37 mois.

Destinée aux automobilistes particuliers, elle s’appuie sur la finition d’entrée de gamme Action de la Fiat 500 électrique, apparue en octobre 2020. Elle se distingue par une dotation révisée à la baisse.



L’habituel moteur de 87 kW de puissance a cédé pour elle la place à un appareil de 70 kW. Ce dernier reçoit l’énergie d’un pack lithium-ion 23,8 kWh, contre une capacité énergétique de 42 kWh pour les autres modèles.

Cette Fiat 500 électrique aux caractéristiques techniques moins élevées dispose d’une autonomie réduite à 180 km, selon le cycle mixte WLTP (320 km pour les modèles avec pack 42 kWh).

Pour autant, la finition Action offre des dispositifs sympathiques et très utiles facilitant la conduite. Ainsi la reconnaissance des panneaux, l’alerte sur franchissement de ligne, le freinage autonome d’urgence avec repérage des piétons et cyclistes, le détecteur de fatigue, etc.

Valable pour l’instant jusqu’à la fin de ce mois de janvier 2021, cette formule permet de parcourir 30 000 km sur la durée du contrat.

Si c’est la version cabriolet en finition Prima qui vous tente, attendez-vous à des mensualités de 349 euros.