Catégories : Voiture électrique
| Sur
28 octobre 2019 12:08

Je-roule-en-electrique.fr : un nouveau site pour aider la transition

Par Hugo LARA @hugolaramars

Jusqu’à aujourd’hui, il n’y avait pas de site institutionnel concernant la voiture électrique en France. Que l’on soit un particulier, un professionnel ou une collectivité, il est désormais possible de consulter toutes les informations relatives au passage à l’électrique sur un seul site : je-roule-en-electrique.fr. Mis en ligne le 28 octobre, il est le fruit d’une collaboration entre l’AVERE France, le Ministère de la transition écologique et solidaire et 26 partenaires tels que des constructeurs automobiles, énergéticiens et industriels de l’électromobilité. Automobile-Propre y participe également en mettant à disposition son simulateur de temps de charge interactif.

Le site répond à toutes les questions que l’on peut se poser avant l’achat d’un véhicule électrique. Il aborde en détail les différentes technologiques embarquées, guide vers le modèle le plus adapté à ses besoins, précise les avantages et économies réalisables. Les nombreuses aides et subventions à l’achat sont également affichées. Je-roule-en-electrique.fr conseille aussi sur l’utilisation d’une voiture électrique : comment recharger au quotidien comme lors des longs trajets, quel matériel utiliser ? Des réponses qui devaient jusque là être chinées sur les moteurs de recherche. Elles sont désormais consultables sur un seul et même site officiel.

Hugo LARA @hugolaramars

Hugo est un journaliste spécialisé dans l'environnement, l'aménagement urbain, les transports propres et énergies renouvelables. Il sonde l'évolution des pays dans ces domaines et rêve de pouvoir un jour voyager en avion électrique.

Lire les commentaires

  • Le simulateur de temps de charge est très bien.
    C'est du travail de pro et de spécialistes.
    Le comparateur de budget électrique / thermique est très opaque dans ses calculs et donne des résultats qui me semblent incohérents, sans parler de l'affichage abominable de chiffres qui se superposent et reviennent à la ligne à l'intérieur des histogrammes... Une horreur !!!
    Ils auraient aussi dû confier à AP cette partie de leur site.
    Point positif, le responsive design semble correct, j'ai consulté le site depuis mon smartphone.

  • Le simulateur part du principe qu'on recharge sa voiture tous les jours, mais perso c'est une autre optique qui m'intéresse : pour mon usage quotidientous les combien de jours dois-je recharger ma voiture ?

    • Recharger sa voiture tous les jours est un processus correct, tout comme l'utiliser tous les jours... C'est l'idéal quand on charge à domicile. On branche dès que l'on se gare, cela prend quelques secondes (à comparer aux 10 minutes perdues à chaque plein en station service). Cela augmente également la durée de vie de la batterie car on maximise le nombre de charges en diminuant la DOD de chaque charge.

      • Sans doute mais on a chacun ses contraintes et ma configuration implique une recharge par semaine (le week-end) pour une utilisation quotidienne sur de petits parcours.

  • Le plus grand problème, le réseau de charge, magnifique sur le site, beaucoup plus problématique dans la vraie vie. Il est évident que nos décideurs n'utilisent pas le VE ou uniquement localement.

    • J'ai pu participer à la présentation officielle du site, et le sujet de recharge a été abordé. J'ai pu poser des questions notamment auprès des dirigéants présents d'Izivia et de Total, et Total serait en effet sur le point de commencer le déploiement d'un réseau digne de ce nom (tri-standard, multi-borne, et avec abri), sur le modèle de celui-ci :
      https://fr.chargemap.com/total-aire-de-service-de-limours-janvry.html

      Izivia semble avoir une réelle volonté de s'améliorer et des démarches sont engagées, malheureusement pas assez visible encore pour ses utilisateurs. J'ai proposé d'autres axes d'amélioration.

      Clairement, la majorité des participants n'ont pas de VE mais il y en avait aussi des convaincus... C'est un pas dans la bonne direction, c'est déjà ça.

  • Que d’approximations sur ce site fait par des lobbyistes du VE.
    Il y a en 3 dans « pourquoi un véhicule électrique ? / Un outil au service de l’environnement ».
    1/ la neutralité carbone ne sera jamais atteinte avec le tout-voiture électrique en remplacement du tout-voiture thermique : https://theshiftproject.org/article/peut-on-faire-mieux-que-le-tout-voiture-electrique-en-france/
    2/ "Le véhicule électrique est dit « à faibles émissions » car il émet très peu de polluants à l’usage", ce qui est faux il n'émet pas moins de particules que le véhicule thermique équivalent : http://www.airparif.fr/calculateur-emissions/
    3/ "Il est également nécessaire de réduire les impacts de la pollution sonore liée à la circulation. La nuit, plus de 7 millions de Français subissent des niveaux de nuisances sonores élevés liés au trafic routier avec des impacts néfastes sur leur santé. Puisqu’ils n’émettent aucun polluant à l’usage et qu’ils sont moins bruyants que leurs équivalents thermiques, les véhicules électriques sont une solution pour répondre aux enjeux de pollution." remplacer les VT par des VE ne permettra pas d'assurer le confort d'été dans les logements le long des infrastructures routières sans recourir à la climatisation.
    https://www.lemoniteur.fr/article/canicule-2019-comment-paris-peut-s-adapter-a-l-avenir.2058674
    "Conséquence directe de ces fortes chaleurs, Santé Publique France a recensé 1435 décès en excès à l’échelle nationale. A Paris, ce bilan sanitaire met en évidence une surmortalité de 12 %. Le "confort d’été", selon l’expression consacrée, est en passe de devenir un problème de santé publique."

    • Bonjour Michel1974.

      1/ Le véhicule électrique n'est pas la solution absolue à tous les problèmes de pollution carbone mais c'est un moyen concret et applicable dès aujourd'hui. Le lien que vous proposez oppose les véhicules électriques avec la mise en place de plusieurs solutions pour arriver à une mobilité globalement efficiente. Mais pourquoi les opposer ? Convertir les véhicules thermiques au biogaz, bio fuel et bio kérosène serait-il vraiment si efficient que cela ? Ensuite, les véhicules électriques vendus en masse au grand public sont encore relativement récents, et les progrès sur les techniques de production et de recyclage sont envisageables dans un proche avenir, maintenant qu'il y a des perspectives d'avenir (commercial notamment) pour cela. Selon moi, ça n'est pas opposé à la mise en place d'un système globale de mobilité efficiente, mais ça devrait en faire tout simplement partie. Ne serait-ce que parce que l'électricité est une forme d'énergie qu'on peut produire, stocker et distribuer de façon plus efficiente (et décarbonée) que beaucoup d'autres aujourd'hui et encore mieux demain. Il y a encore des progrès à faire, je vous l'accorde, mais on pourrait concrètement y arriver "bientôt".

      2/ Le VE n'émet peut être pas moins de particules fines mais il n'émet plus de CO2 (édit : à l'utilisation) et c'est déjà ça de gagné !

      3/ Là, je ne vois pas en quoi les VE seraient aussi néfastes que les VT pour améliorer le "confort d'été" dans les logements, dans la mesure où un VE émet moins de gaz à effet de serre et moins de chaleur qu'un VT, à l'usage ? J'aurai plutôt tendance à croire que bien au contraire !

      Je ne suis pas un fan absolu des VE mais ils représentent une avancée dans la bonne direction applicable dès aujourd'hui pour améliorer notre avenir proche. Dénigrer cela va plutôt dans le sens d'inciter tous les habitants de cette planète qui pourrait participer positivement à un futur moins pollué dont nous avons besoin, à ne rien faire et à continuer à polluer sans se soucier de l'avenir, sous prétexte que les VE ne sont pas une solution parfaite.
      Si quelqu'un a une solution parfaite à proposer qu'on pourrait mettre en place concrètement dès demain, on serait preneur ! Sinon pourquoi vouloir empêcher de progresser vers un avenir avec moins de pollution carbone; c'est mieux que de continuer à foncer tête baissée vers notre perte non ?

    • Concernant le point 2
      - premièrement vous omettez la pollution aux NOx, qui sont émis exclusivement par les véhicules thermiques...
      - deuxièmement le site airparif compare seulement les particules PM10, que les filtres à particules récents savent filtrer, le restant étant dû à l'abrasion des pneus. Le site n'indique pas les émissions des PM2.5, PM1 et PM0.1 qui sont produits par la combustion, et que les filtres ne savent pas filtrer car trop fins, et qui sont plus dangereux pour la santé car facilement absorbées par les poumons.
      Concernant le point 3
      Le bruit est considéré comme la première source de nuisance par les Français. Et en ville le trafic routier est la principale source de bruit. Toute réduction du bruit est donc la bienvenue...
      Concernant le confort d'été que vous cité, un réduction du bruit permettrait à certains de pouvoir ouvrir leurs fenêtres pour aérer et rafraîchir leur logement (chose que j'aurais aimé pouvoir faire à l'époque où j'habitais dans une rue à fort trafic et en forte pente...)
      Après je suis d'accord sur le fait que se passer de voiture, lorsque c'est possible, est une meilleure solution que d'utiliser un VE.

    • Le changement climatique désormais avéré va imposer une restriction de l’usage de la voiture et plus particulièrement en ville, VE ou pas VE.
      La question à se poser est : comment adapter les villes à ce réchauffement ?
      On les adapte en prenant la seule place disponible celle dévolue à la voiture en créant :
      – des espaces verts,
      – des infrastructures piétonnes et cyclables qui ne nécessitant pas de bitume peuvent être de couleur claire,
      – des infrastructures de TC performants qui ne nécessitent pas d’imperméabiliser les surfaces.

      Il faut en effet à la fois se préparer à des phénomènes pluvieux de plus en plus intenses pour lesquels les réseaux ne sont pas adaptés (d’où la nécessité de dés-imperméabiliser) et à des canicules où le confort d’été va être primordial (d’où la nécessité de réduire la circulation automobile pour en réduire les nuisances sonores et permettre le rafraîchissement des logements sans recours à la climatisation).

      Donc le VE en remplacement du VT en ville, c’est juste un baroud d’honneur, la fin est proche et inéluctable.

  • Pour que ça décolle un petit peu, il faut
    - des batteries qui ne chauffent pas après 200 kms d'autoroute (contrairement à la Leaf)
    - un chargeur embarqué triphasé type 2 22kW car l'éclairage urbain est en alternatif triphasé ... ce qui explique que les bornes bon marché sont de ce type et pas d'un autre
    - des chargeurs qui marchent vraiment avec paiement par carte bancaire en lieu et place des cinquante douze badges actuels
    - des prix simples à comprendre au lieu des cinquante douze méthodes d'aujourd'hui (à la durée, au kWh, mixte durée/kWh, avec ou sans badge, ...)
    - des parapluies au dessus des chargeurs comme pour les stations thermiques
    - que Hugo Lara puisse faire Paris Bordeaux Marseille Paris sans aucune anicroche et sans poireauter des heures pour qu'à la 8° tentative la borne veuille bien finalement tomber en marche

    Tant qu'on n'y sera pas, le thermique gardera son avantage.

    • En plus le cheval de bataille de ce "machin institutionnel", c'est les bornes Zoé (22 AC)...bien évidemment isolées, sans
      maintenance sérieuse, avec badges multiples, la défense du chademo (et du tristandard qui complique tout chez nous) jusqu'en 2024 etc etc !!!
      En fait c'est le genre d'organisme (noyauté par Renault/Nissan) qui est plus nuisible pour le développement du VE dans notre pays, en défendant des "spécificités françaises" , avec un résultat à l'exact inverse de sa raison d'être ..., et des représentants dûment rémunérés , par nos impôts !

  • Bel outil...manque des info VE à plus de 400 km autonomie...comme par hasard les Coréennes. Présentes mais pas bien expliquées et pas partenaire !! donc devinez pourquoi ???

  • bonjour,
    Un véhicule électrique pour sa charge complète (la nuit, environ 8 à 10 h) consomme 2 kW (pour les plus petites, type ZOE , ce n'est pas le cas de la TESLA !!)
    Si 20 000 000 de voitures deviennent électriques il faut alors 40 000 000 de KW disponibles sur le réseau soit 40 centrales de 1000 MW ceci toutes les nuits !!
    et en charge rapide c'est 40 kW et si 10 % de ces véhicules sont en charge rapide en même temps (besoin 80 000 000 kW) c'est 80 centrales de 1000 MW qu'il est nécessaires

    Avec une éolienne qui produit au mieux sur l'année 20% de sa puissance installée(dans la région l'Aude et des P.O.) il va falloir installer : 80 000/ (2 MW * 0,2) =200 000 éoliennes

    salutations

    • Bon, 'va encore falloir réexpliquer les choses...
      NON, il ne faudra pas plus de centrales. NOOOON !

      1. SI 20 mio de voitures sont électriques, ça fait aussi 20 mio de thermiques en moins, Donc autant de production de carburant fossile en moins, et des milliers de pompes à essence en berne, et donc quelques centaines de MW en moins.

      2. On ne recharge pas plus tous en même temps qu'on ne fait le plein d'essence tous en même temps. L'appel de courant est réparti sur la journée... ET surtout sur la nuit, quand les centrales produisent en pure perte actuellement (on n'arrête pas une centrale et on ne sait pas stocker pas le courant produit), alors qu'elle produiront ENFIN pour de l'utile : charger les voitures la nuit.

      3. Découlant du 2., la charge des voitures équivaut à stocker le courant produit... qui peut même être réinjecté dans le réseau si besoin (smartgrid, V2G) :

      Cette vidéo de vulgarisation l'explique parfaitement :
      https://www.youtube.com/watch?v=-_ooxzmCaxM&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3Yzi5smhddkQH7YWiv9_I2kixySsfp_b1dD7KUuJ7eATXo3UpkubQcNzU

      Arrêtez donc une bonne fois pour toutes de chaque fois divulguer des fake news, des fausses infos, ça devient lassant !

    • Bonjour,
      Un rapport documenté de Rte a été publié il y a quelques mois. Il aboutit à des conclusions quelques peu différentes.
      Pour autant, l'efficience des VE est un vrai sujet.

    • 40 GW, quand on en a 130 de capacité de production et que la consommation nocturne tourne autour de 45 GW (source RTE), ça laisse une bonne marge, même avec un parc auto de 32 millions de véhicules intégralement électrifié.

      Et encore plus quand on prend le kilométrage moyen quotidien de 40 km en France, soit pour une consommation moyenne de 15 kWh/100 un besoin de 6 kWh / véhicule, et non pas 20 comme dans ton hypothèse.

      Caramba, encore raté

    • Très cher Guitou (vous permettez que je vous nomme de la sorte, vu le degré d'intelligence que vous semblez avoir), savez vous que la terre est plate ?
      Il s'agit d'une absolue vérité. Regardez bien sur Facebouc, c'est écrit noir sur blanc.

    • Idem pour votre chiffre de 10% de charge rapide:

      Qui dit charge rapide, dit généralement grand parcours sur autoroute.
      Sur autoroute, avec une conso de 20 kW/100km à 100 km/h, un VE passe 1/3 de son temps à charger (1 heure pour faire 100km, et 30min pour faire la recharge à 40kW).

      Donc, statistiquement, pour qu'il y ait 10% du parc automobile qui se charge à un instant t, il faut qu'il y a 33% du parc de voiture en transhumance à cet instant, soit 13M de véhicule (le parc auto en France est de ~40M).

      13 millions de véhicules en même temps sur les routes de France est un scénario absolument impossible.

      En réalité, un weekend de chassé-croisé noir fait intervenir ~ 3.5M de véhicules sur un Weekend, soit 48h. A supposé qu'un trajet moyen dure 8h (je prends vraiment large). On peut estimer grossièrement à 600k le nombre de véhicule en transhumance à un instant t.

      Donc, sur ces 600k véhicules, un tiers soit 200k serons en charge rapide en moyenne.
      Ce qui correspond à ... 0.5% du parc automobile.

      Alors oui il s'agit d’estimation et de statistique. Mais les ordres de grandeur sont tout de même intéressants. Et ils montrent à quelle point vos chiffres sont éloignés de la réalité.

      • Votre message expose un point problématique imporant. Mais le scénario dantesque que vous mentionnez ne prend pas compte du fait que les premiers 3-400 kms ont été rechargés à la maison (où en destination). Ce qui réduit les besoins de recharge rapide lors du parcours.

        Ensuite, il est vrai que les vitesses de recharge actuels sont en général très insuffisants.

    • Si je prends le problème par l'autre bout, un besoin de recharge de 2 kW x 10h, ça fait 20 kWh par jours. Avec une consommation de 18 kWh/100km à la prise, cela correspond à un besoin de déplacement de 110 km ... Par jour ... Tous les jours. Soit plus de 40000 km/ ans.
      Pour rappel, en moyenne une automobile en France parcourt 13500 km/ans. Vous vous trompez donc (surestimation) d'un facteur 3.

      En fait votre erreur est de considérer comme hypothèse de départ que tous les véhicules se chargent tous les jour. Ce qui est faux. C'est à cause de cette erreur que vous obtenez vos chiffres farfelus.

  • Très bon site pour informer le Français lambda, j’ai effectué une simulation, tout est ok !

Ce site utilise les cookies.