Formé à l’origine par quelques constructeurs allemands, dont BMW, Volkswagen et Mercedes, Ionity s’active à mailler l’Europe de quelque 400 stations de recharge ultrarapide.

C’est sur l’autoroute A6, en Norvège, à proximité de la ville Rygge, qu’a été inaugurée la centième station Ionity. Extensible rapidement à 12 bornes en cas de besoin, elle en compte aujourd’hui 6 qui offrent chacune un point de recharge au standard Combo CCS prévu pour une puissance jusque 350 kW.

Exploitée par Circle K, partenaire du consortium, ce site très particulier accueille désormais, en plus des traditionnelles pompes à carburant, 52 points de charge en courant continu rattachés à différents réseaux, dont celui des superchargeurs Tesla.

L’implantation est stratégique, puisque le territoire accueille le second aéroport international d’Oslo. La station de Rygge constitue un nœud pour rejoindre en voiture électrique les villes de Göteborg et Malmö en Suède, Copenhague au Danemark, et Hambourg en Allemagne.



La construction de l’important maillage Ionity semble avoir pris sa vitesse de croisière. Actuellement, 51 autres stations sont en train de sortir de terre.

En France, où 80 stations Ionity sont attendues, les premières ouvertures ont été réalisées à l’été 2018. Depuis peu, le réseau s’est étendu au Royaume-Uni, à l’Irlande, aux Pays-Bas et à l’Italie.