Ford n’est plus le seul à explorer les voies de la sportivité électrique : Hyundai se lance dans la danse avec le RM20e.

Afin de promouvoir la fibre électrique de sa branche Ford Performance, la marque à l’Ovale Bleu a lancé le Mustang Mach-E 1400 RTR. Une machine surpuissante exclusivement réservée à un usage sur piste. Hyundai suit la même trajectoire, dans des proportions plus mesurées toutefois, avec le RM20e.

A l’instar de la marque américaine, Hyundai envisage de s’incruster dans le segment des sportives électriques en se reposant sur la branche dédiée N. Pour ce premier coup d’essai, la firme de Séoul a décidé de se concentrer sur une base de Hyundai Veloster et de s’inscrire dans la lignée de ses concepts annuels RM. Mais contrairement à ses prédécesseurs, l’étude 2020 adopte la lettre « e » caractéristique.



Une sportive électrique Hyundai développée avec Rimac

Ce Hyundai Veloster embarque un moteur électrique d’une puissance de 810 ch pour 960 Nm de couple. Placé au centre de la voiture, il envoie sa cavalerie aux seules roues arrière. Le 0-100 km/h est communiqué en moins de 3,0 secondes alors que le 0-200 km/h réclame 9,88 secondes. Comme le suggère sa plaque d’immatriculation, le Hyundai RM20e est capable de fouler la route et se limite alors à 250 km/h.

Le calendrier n’a pas été communiqué autour d’une future sportive électrique Hyundai N, mais elle devrait voir le jour avant 2025. Difficile d’anticiper pour l’heure le plumage et le ramage de cette sportive. Toutefois, notons qu’elle sera codéveloppée avec Rimac, partenaire de Hyundai et éminent spécialiste des sportives électriques s’il en est.