Au total, ce sont 4.460 voitures hybrides rechargeables produites entre le 13 mars et le 6 août 2020 par le groupe BMW qui seraient concernées par cette opération, dont un millier en Allemagne.

L’affaire vient d’être médiatisée par le média allemand Auto Motor und Sport qui prévient que les propriétaires de BMW Série 2 Active Tourer, Série 3 et Série 5 y compris Touring, Série 7, X1, X2, X3, X5, et des Mini Countryman Plug-in Hybrid ne doivent plus recharger les batteries de ces engins.

En cause, un excédent de soudure non éliminé au niveau de la batterie de traction pourrait, dans des cas isolés, selon la présentation (forme, taille, disposition) du résidu, provoquer un court-circuit susceptible de déclencher un incendie du véhicule.

A ce jour, aucun incident de la sorte n’est survenu sur ces modèles. Mais le constructeur a souhaité prendre les devants, en découvrant le problème à l’occasion d’une opération de contrôle interne routinière.

La livraison des hybrides rechargeables BMW et Mini est suspendue pour l’instant.

L’utilisation des voitures concernées, et déjà dans les mains des automobilistes, n’est pas interdite par les 2 constructeurs à ce jour. Les clients impactés devraient recevoir rapidement un courrier individuel leur indiquant quelques préconisations à respecter jusqu’au contrôle gratuit en atelier (30 minutes).

Avis de l'auteur

Le rappel d’une ou de plusieurs séries de véhicules par un constructeur est devenu une opération courante, justifiée par une plus grande complexité des technologies embarquées.

Si des marques attendent encore parfois la multiplication des incidents afin d’intervenir – parfois sous la contrainte -, BMW a ici décidé de procéder au rappel avant qu’un incident plus ou moins grave soit remontée.

Loin de nuire à la qualité des véhicules, cette façon de faire est plutôt particulièrement rassurante pour les propriétaires des modèles concernés. Au passage, le constructeur en profite la plupart du temps pour mettre en avant l’attention qu’il porte à la sécurité de ses clients.

BMW et Mini ne cessent de qualifier de « Premium » leurs productions. En procédant à des rappels avant que ne se matérialise un incident plus ou moins grave, les 2 marques montrent que ce n’est pas qu’un artifice sans suite issu des services de communication.