Déjà annoncé en Chine comme le haut du panier du secteur automobile, et en particulier de l’automobile électrique, le Hongqi E-HS9 arrive en Norvège, un des marchés les plus en verve de l’électrique en Europe. Ce SUV aux allures de Rolls-Royce va subir son premier test hors d’Asie et annonce un rapport prix/prestation unique.

Constructeur chinois axé sur le luxe, Hongqi n’a jamais caché sa volonté d’aller chasser sur le terrain des constructeurs européens les plus réputés, et de proposer à un meilleur prix un luxe représenté par les marques européennes les plus prestigieuses. C’était notamment le cas de sa berline H9, inspirée des Mercedes et Maybach les plus élitistes.

Avec le E-HS9, un SUV électrique d’un gabarit proche des Audi Q7 et autres BMW X7, Hongqi ne cache pas ses ambitions et vise la clientèle de Rolls-Royce. L’inspiration du constructeur britannique, notamment à l’intérieur du véhicule, est bien réelle, puisque le constructeur chinois a recruté un des responsables du projet Phantom chez Rolls, avec l’objectif de proposer un équivalent à un prix bien plus attractif.



Le Hongqi E-HS9 existe dans plusieurs finitions et avec plusieurs capacités de batterie. Le pack de 85 kWh permet une autonomie de 400 kilomètres en cycle WLTP, tandis que la batterie d’une capacité de 99 kWh offre jusqu’à 450 kilomètres en une seule charge, selon le même cycle d’homologation. Ce mastodonte de 5,20 mètres de long est disponible avec deux moteurs, qui affichent respectivement 320 kW et 405 kW, soit 436 et 551 chevaux.

HPI Norvège, importateur de l’E-HS9 en Europe, a annoncé qu’il serait disponible pour une valeur équivalente à moins de 60 000 euros en finition de base, tandis que le haut de gamme pourrait se négocier en dessous de 75 000 euros.