Le constructeur japonais Honda a signé un accord de coopération avec l’entreprise chinoise CATL pour le développement et la fourniture des batteries de ses prochains modèles électriques.

Préparant sa transition vers les voitures électriques, Honda a noué un lien avec Contemporary Amperex Technology Limited (CATL). N°1 des batteries pour véhicules électriques, la société chinoise fournit de nombreux constructeurs locaux (Geely, SAIC, BAIC, etc) mais aussi européens comme BMW.

L’accord intègre le développement de batteries lithium-ion, mais aussi la fourniture d’une capacité énergétique totale de 56 GWh d’ici 2027. Sur la base technique du crossover Honda VE-1 et de sa batterie 56 kWh, le partenariat équivaut à environ 1 million de voitures électriques sur les 8 prochaines années.

Si la citadine de série basée sur le concept Urban EV est très attendue en Europe, ces batteries seront confinées au marché asiatique, a annoncé Honda. Une extension est possible en Amérique du Nord, où la firme nipponne a déjà un partenariat avec General Motors.

C’est surtout en Chine que le constructeur subit la pression. Pour 2019, le quota imposé de voitures électrifiées est de 10%. Il grimpera à 12% en 2020. L’objectif de Honda est d’y lancer 20 modèles électrifiés à l’horizon 2025.

Honda utilisera les batteries du chinois CATL pour ses voitures électriques
4.6 (91.43%) 7 votes