SCG009 Glickenhaus hydrogène liquide 2021

James Glickenhaus a publié une image de voiture rétrofuturiste SCG009, qui fonctionnerait à l’hydrogène liquide et capable de parcourir plusieurs milliers de kilomètres.

L’image est postée sur Facebook, avec un texte laconique. Cela n’est pas le fruit d’un jeune designer, mais d’un certain James Glickenhaus. Ce financier et producteur a démarré avec une Ferrari P4/5 unique en 2006. Il l’a ensuite déclinée en voiture de course avec sa propre marque SCG (Scuderia Cameron Glickenhaus) en 2010. Dernièrement, il planche sur des voitures de route, comme la SGC006 aux relents de Shelby Cobra Daytona Coupé. Or, on ne s’attendait pas à un genre inédit pour sa nouvelle création.

Cette SCG009 possède un type rétrofuturiste. L’inspiration est claire, venant du concept Lancia Stratos Zero, ou d’une Vector W8. Mais sous cette apparence, ce n’est pas un système 100 % électrique, mais à pile à combustible. Si l’Américain ne donne aucun détail ni chiffre, il précise que l’hydrogène est ici sous forme liquide. Dans l’utilisation actuelle, l’hydrogène est gazeux, jusqu’à une pression de 700 bar. Seules les fusées carburent à l’hydrogène liquide, plus dense en énergie, mais nécessitant une température d’environ -253 °C (ou 20 kelvins).

Autre indication, celle de l’autonomie. Beaucoup rêvent de batterie de voitures électriques capable de dépasser 1 000 km. Mais quitte à rêver, Glickenhaus le fait jusqu’au bout avec une autonomie démente. Selon lui, la voiture pourrait relier Los Angeles à New York d’une traite. La SCG009 aurait donc près de 4 500 km d’autonomie, 6 fois plus que la nouvelle Toyota Mirai.



Prête pour défier Tesla sur Mars ?

La disposition de la SCG009 sur une autre planète, qui semble Mars colonisée, montre que l’application n’est pas pour demain. Sait-on jamais, Elon Musk pense à lancer l’Homme sur la planète rouge d’ici la fin de la décennie. Tesla y aurait donc déjà une rivale ?