La douce odeur de l’essence vous manque depuis votre passage à l’électrique ? Ford a trouvé une solution étonnante.

Si la voiture électrique a le vent en poupe, de nombreux conducteurs sont encore réfractaires. Et c’est notamment l’autonomie et les solutions de recharge qui freinent quelques conducteurs. Mais d’après Ford, qui a mené son enquête, il y a une autre raison à prendre en compte : le manque des odeurs d’essence.

« Dans une enquête commandée par Ford, un conducteur sur cinq a déclaré que l’odeur de l’essence est ce qui lui manquerait le plus lorsqu’il passerait à un véhicule électrique, avec près de 70 % affirmant qu’ils leur manqueraient l’odeur dans une certaine mesure. L’essence s’est également classée comme un parfum plus populaire que le vin et le fromage, et presque identique à l’odeur des nouveaux livres », a ainsi déclaré la marque à l’ovale bleu.



Une essence de parfum à l’essence

Effaçant les 80 % de conducteurs interrogés, Ford a donc pris les devants en concevant avec Olfiction le Mach-Eau, un nouveau parfum à l’odeur… d’essence. « Le nouveau parfum est conçu pour aider ces conducteurs à entrer dans l’avenir de la conduite grâce à leur odorat. Plutôt que de simplement sentir l’essence, Mach-Eau est conçu pour plaire au nez de tout porteur. Un parfum haut de gamme qui fusionne des accords fumés, des aspects de caoutchouc et même un élément animal pour faire un clin d’œil à l’héritage Mustang », continue Ford dans son communiqué burlesque.

La marque américaine ne commercialisera pas ce parfum, qui n’est qu’un coup de com’ digne d’un 1er avril. D’autant que les résultats semblent ici tirés par les cheveux, puisque c’est davantage le son des moteurs thermiques qui manquent aux réfractaires de la voiture électrique, qui pourraient en plus découvrir tous les avantages de ne plus fréquenter les stations-service.