En lien avec différentes entreprises partenaires, Ford vient d’annoncer le début des tests européens de son Transit électrique.

Déjà disponible en version hybride rechargeable, le Ford Transit sera bientôt décliné dans une version 100 % électrique. Nommée e-Transit, celle-ci vient d’entamer sa phase finale de développement avec le lancement d’un programme d’essais européens.

Livraisons à domicile, services postaux, collectivités, etc., l’utilitaire électrique de Ford va être utilisé au quotidien par plusieurs entreprises partenaires en Allemagne, en Norvège et au Royaume-Uni. Assemblés à Dunton, au Royaume-Uni, les véhicules prototypes comprendront différentes variantes : fourgons couverts, bennes, carrosseries réfrigérées, etc. Une façon pour le constructeur de valider le fonctionnement et les performances de son utilitaire électrique sur plusieurs configurations.



Jusqu’à 350 km d’autonomie

Animé par un bloc électrique de 200 kW, le e-Transit offrira une surface identique aux versions diesel. En charge utile, il pourra embarquer jusqu’à 1 616 kg sur les versions fourgons et 1 967 kg sur les versions à châssis-cabine. Cumulant 67 kWh, la batterie permet une autonomie de 350 km en cycle WLTP. 

En matière de tarifs, le constructeur ne donne pas encore d’indication. En approche TCO, il promet toutefois une économie de 40 % par rapport aux modèles diesel.

En Europe, le lancement commercial du Ford Transit électrique est prévu pour le printemps 2022.