L’année 2020 a été le théâtre d’une forte progression des véhicules électriques et hybrides rechargeables dans les flottes, les entreprises se tournant de plus en plus vers les voitures électrifiées pour constituer leurs flottes, avec une part de marché plus haute que jamais.

Le mois de décembre a marqué une progression jamais vue avec 20 % de part de marché pour les véhicules électrifiés, mais l’année 2020 au complet a été tout aussi bonne pour l’électrification des flottes, avec 13,52 % de part de marché pour les véhicules particuliers et utilitaires légers électriques et hybrides dans les entreprises. Le total de 102 164 unités inclut aussi les véhicules hybrides, mais les plus grandes évolutions sont à noter du côté des versions branchées.

Selon l’Arval Mobility Observatory, la progression des ventes de voitures électriques en entreprise s’élève à 42,94 % depuis 2019 avec un total de 29 782 immatriculations, tandis que celle des véhicules hybrides rechargeables est de 276 % en un an, représentant 32 490 voitures et utilitaires ! Les primes, bonus et autres crédits d’impôt ont fortement contribué à un tel essor, qui devrait toutefois se poursuivre sur le long terme, la courbe ayant été amorcée au fil de ces dernières années.

Net recul des ventes en essence et en diesel

En toute logique, l’envol des ventes électriques et hybrides rechargeables a une conséquence inverse sur les moteurs essence et diesel, qui ont subi un net recul sur l’ensemble de l’année 2020. Pour les véhicules à essence, la baisse des immatriculations est de 31,08  % par rapport à 2019, avec 18,54 % de part de marché représentant 139 985 ventes. Du côté du diesel, la perte est également importante avec 26,12 % de recul. Néanmoins, les véhicules à moteur diesel représentent toujours 67,62 % de part de marché avec 510 681 exemplaires écoulés.

Publicité


Publicité