Présentée fin 2015 en marge de la COP21, la Citroën e-Méhari disparaîtra avec l’arrivée de la nouvelle offre électrique de la marque aux chevrons.

Si elle apparaît toujours dans le configurateur en ligne et dans la grille de tarifs du constructeur, la Citroën e-Méhari vit ses derniers mois. Fruit d’un partenariat conclu avec le groupe breton Bolloré et conçue sur la base de la Bluesummer, la petite électrique aux faux airs de voiture Playmobil a été lancée en 2016 avant d’être renouvelée l’an dernier dans une version « hard top » censée la rendre plus polyvalente.

Trop chère, sous-équipée et surtout dotée de batteries LMP qui ne tolèrent pas la charge rapide et imposent un branchement constant sur le réseau pour être maintenues à température, la petite e-Méhari n’a jamais su trouver son public.

Immatriculée à seulement 228 exemplaires l’an dernier, la e-Méhari s’éclipsera début 2020 avec l’arrivée de la nouvelle génération de modèles « full electric » de Citroën. Elle ne manquera probablement pas à grand monde…

Fin de parcours pour la Citroën e-Méhari
3.9 (77.78%) 18 votes