Soutenu par l’Union Européenne, le projet EVC1000 vise le développement de technologies aidant à créer des véhicules à très forte autonomie avec l’aide d’entreprises comme Audi.

La voiture électrique a déjà prouvé maintes fois ses avantages en terme d’empreinte environnementale, de performances ou encore par sa conduite zen. Or la technologie accuse encore du retard sur l’autonomie, point sur lequel s’est penché un consortium financé en majorité par l’Union Européenne, avec un budget total de 6,8 millions d’euros.

Nommé EVC1000, le projet vise la création de composants pour voitures électriques (d’où « EVC » signifiant Electric Vehicle Components) pour porter l’autonomie à 1000 kilomètres. On ne parle donc pas que de batterie mais d’un ensemble de technologies censées rendre la voiture électrique plus efficiente : moteurs installés dans les roues, dispositif de récupération d’énergie au freinage, suspensions actives pour influencer l’équilibre aérodynamique etc…

Le consortium est constitué de 9 acteurs européens parmi lesquels figurent Audi, le spécialiste des dispositifs de freinage Brembo ou la branche style du groupe chinois JAC, basée à Turin en Italie.

L’objectif est de présenter ces composants au travers de 2 véhicules fonctionnels sur deux segments différents, et ce d’ici la fin 2021.

EVC1000 : un projet pour une voiture électrique à 1000 km d’autonomie
4.3 (85.81%) 31 votes