Rareté sur le marché automobile, l'E85 investit la marque britannique Land Rover qui propose désormais deux de ses SUVs, les Range Rover Evoque et le Discovery Sport en motorisation Flexfuel.

En 2019, le Ford Kuga relançait le superéthanol en France. Cette double carburation essence et E85 n’avait cependant duré que quelques mois au catalogue, et aucune autre marque n’a surfé sur un réseau de stations toujours plus important (1.850 en juillet 2020).

Une consommation élevée, mais pas de malus

Contre toute attente, ce n’est pas un Français qui s’y met, mais un Britannique. Ou plutôt deux, car Land Rover a convertit deux de ses modèles. Profitant de la mise à jour de ses Discovery Sport et Range Rover Evoque,  le constructeur y ajoute des versions « Flexfuel Hybride ».

C’est la motorisation P200, un 4 cylindres essence de 200 chevaux et 320 Nm, qui se charge de la bicarburation. 4 roues motrices et à boîte automatique, elle s’équipe du système micro-hybride (MHEV), qui n’autorise pas de roulage en 100 % électrique.

Selon les données WLTP, l’Evoque consomme plus de 8,9 à 9,6 l/100 km (Discovery Sport : 9,2 à 10) et émet plus de 201 à 217 g/km de CO2 (Discovery : 207 à 225). Attention, ceci est la consommation en essence. Il faut compter une surconsommation d’environ 25% avec de l’E85.

Pas de hausse de tarif, et des économies

Question prix, pas de surcoût par rapport aux précédentes versions P200. Le Land Rover Discovery Sport Flexfuel démarre à un prix 45.860 € et le Range Rover Evoque Flexfuel à 46.050 €. Et pas de malus à prévoir, la France appliquant sur les véhicules E85 un abattement CO2 de 40% (soit 135 g/km maximum).

Actuellement à 0,65 €/l, l’E85 est aujourd’hui deux fois moins cher que le SP95. Les entreprises peuvent récupérer 80% de la TVA.