Toujours prévue pour 2021, la voiture électrique de Dyson sera un modèle « tout terrain » misant sur une grosse batterie et sur l’efficience de son système électrique.  

James Dyson en dit un peu plus sur le projet sur lequel il travaille depuis 2017. Annonçant la publication de nouveaux brevets, le spécialiste de l’aspirateur a donné les contours de sa première voiture électrique dans un message adressé à ses équipes. Un modèle dont le dirigeant assure qu’il sera « tout terrain » et capable de s’adapter à l’environnement urbain comme aux terrains les plus accidentés.

« Les brevets ne révèlent certainement pas à quoi notre véhicule va vraiment ressembler mais ils montrent plutôt qu’il sera androgyne » a indiqué James Dyson, précisant que plus de 500 personnes réparties entre le Royaume-Uni et Singapour travaillaient sur le projet.

Pour Dyson, ce positionnement « multi-segments » est intentionnel et doit permettre de mieux différencier le modèle de ses nombreux concurrents.

Grande batterie et petite consommation

Visant la plus grande autonomie possible, Dyson annonce un modèle campé sur des larges roues à l’allure aérodynamique. S’il semble s’orienter sur une grande batterie, le constructeur misera également sur l’efficience énergétique de son modèle. «  Tout l’enjeu est de ne pas gaspiller d’énergie » indique le dirigeant qui compte s’appuyer sur l’expérience acquise dans le domaine des batteries et des moteurs électriques avec les appareils électroménagers qu’il commercialise.

En termes de calendrier, le groupe britannique reste sur un objectif de lancement pour 2021.

Dyson : sa voiture électrique sera un modèle « androgyne »
4.4 (87.06%) 17 votes