| Sur
29 novembre 2019 22:56

Daimler taille dans ses effectifs pour accélérer l’électrification

Par Matthieu LAURAUX

Tous les constructeurs plongent (enfin) dans la course à l’électromobilité et à la réduction massive des émissions de CO2. Groupe propriétaire des marques Mercedes-Benz et Smart (à moitié avec Geely),  Daimler a annoncé son plan cette année. En 2039, toutes les voitures vendues devront être neutre en carbone, et ce « sur le cycle de vie ». Cependant, cette transition n’est pas sans une modification lourde de l’organisation du géant allemand.

Une coupe sévère annoncée

À l’instar d’Audi ayant annoncé près de 10.000 suppressions de postes, Daimler va dans la réduction des effectifs. Ne citant pas ce 29 novembre l’électrification comme une des causes principales, le constructeur allemand l’avait pourtant bien pointé le 14 novembre dernier. « La gamme étendue de véhicules hybrides rechargeables et électriques entraîne une réduction des coûts ayant un impact négatif sur la rentabilité de Mercedes-Benz Cars », pouvait-on lire dans le communiqué.

Pour être concret, Daimler précise vouloir « supprimer plusieurs milliers d’emplois d’ici la fin 2022 ». Le nombre est encore vague, mais devrait être similaire à celui de son rival, « dont 10% de postes de managers en moins ». En plus de cette mesure, l’entreprise d’outre-Rhin explique proposer une baisse du temps de travail des non-salariés. En termes financiers, l’économie serait de 1,4 milliard d’euros, afin d’augmenter la rentabilité à 6% sous trois ans.

Pour rappel, le plan de Daimler est de réduire de 40% les émissions de CO2 de sa gamme d’ici 2030. Cela passe par les modèles hybrides rechargeables et électriques, qui représenteraient environ 9% des ventes en 2020 et 15% en 2021. Cinq nouveautés seraient à découvrir en 2020, dont probablement les GLA/GLB 250e ainsi que les EQA et EQB. La part passerait ensuite à 50% en 2030. Les camions Daimler Truck seront aussi impactés, avec de nombreux modèles électriques, et même à hydrogène attendus d’ici la fin de la prochaine décennie.

La Mercedes EQA sera la plus accessible de la gamme à son lancement en 2020

Matthieu LAURAUX

Etiquettes : Daimler

Lire les commentaires

  • ceux qui ont regardé d'un peu trop loin Tesla, Nissan, Renault, Kia, Hyundai et autre développer leurs marchés électriques sont maintenant en retard. C'était évident que les plus lents y laisseraient des plumes. En même temps l'électrique va accélérer le renouvellement du parc automobile donc cela pourrait peut-être compenser en partie le besoin plus faible de main d'oeuvre ?

  • J'ai surtout l'impression que le passage a électrification est une bonne excuse pour couper dans les effectifs. No comment.....

    • La réalité est qu'un véhicule électrique est plus simple à construire. Il y a des années que la casse d'emploi est prévu. Le décollage du marché à venir signe le démarrage des restructurations.

  • Thermique, les carottes sont cuites...
    Avec des géants comme Mercedes, VW, BMW et autres, gageons que même sans moteur, ce sera encore mieux.

      • Le nucléaire est décarboné en production. Une réaction de fission n'est pas une réaction d'oxydo-réduction, et ne génère pas de CO2. La production de déchets nucléaires est de 1 gramme/personne/an. Pas de quoi en faire un plat, quand on laisse des entreprises chimiques faire n'importe quoi avec des produits pouvant rayer une ville entière avec une seule goutte. Fukushima n'a fait aucun mort lié au nucléaire. Donc, remettons les choses à leur place, et restons pragmatiques dans l'approche de la transition.

        • Personne ne dit que le nucléaire est carboné, mais qu'il est dangereux et laisse des déchets au-delà de ce qui peut disparaitre en plusieurs générations. Quant à dire que Fuku n'a fait aucun mort autre que ceux du Tsuna, vous ne faites que le perroquet des nucléocrates qui nient des évidences avec des jponais super géniaux quand les russes n'auraient été que des idiots

      • Il faut avoir plus que 2 yeux, un pour le charbon et l'autre pour le nucléaire. Il n'y a pas que ça dans le monde. Ceux qui ne voient que cela regardent vers le passé mais le futur est fait d'autre chose

          • L'électricité est renouvelable (solaire, éolien, hydro) à 36% en Europe dont
            - environ 40 % en Allemagne, Roumanie, Slovénie, Finlande
            - environ 50% en Croatie, Portugal
            - Plus de 60% en Suisse, Autriche, Lettonie, Danemark, Suède, Norvège

            Il faut sortir de ta grotte Gevrey, dehors les choses ont changé !!!

      • Et bien regarde comment est faite l’électricité en Europe avant de dire des bêtises. Et surtout l’évolution de sa production et compare là avec justement l’électrification des transports.

Ce site utilise les cookies.