Associé à Dongfeng, Citroën révèle au salon de l’automobile de Pékin la Citroën E-Elysée, une berline tricorps 100 % électrique dérivée de la C-Elysée.

Modèle phare de la marque aux chevrons dans l’empire du milieu où elle représente un tiers des ventes avec quelques 90.000 unités écoulées, la Citroën C-Elysée au « zéro émission » avec la Citroën e-Elysée, une version 100 % électrique révélée au salon de l’automobile de Pékin aux côtés la nouvelle C6.

Côté design, cette Citroën E-Elysée est strictement identique à sa consœur thermique.

Citroën E-Elysée

Publicité


Quant à la partie technique, si nous pensions pouvoir obtenir plus d’infos lors de la présentation officielle du véhicule en début de semaine, impossible de trouver une quelconque fiche technique, tant sur le site médias de PSA que celui de Dongfeng Citroën en Chine. Il faudra donc se contenter des annonces initiales – soit 250 kilomètres d’autonomie pour 30 minutes en charge rapide – sachant que nos confrères du site Challenges annoncent 26 kWh de capacité batteries, une information qui semblerait cohérente vues les performances mais qu’il ne nous a pas été possible de vérifier…

Commercialisation 2017 en Chine

Essentiellement destinée aux marchés émergents la Citroën E-Elysée sera lancée sur le marché chinois courant 2017. A ce jour, son prix n’a pas été révélé mais le constructeur promet un tarif « low cost ».

Quant à son éventuelle commercialisation en Europe, la présentation du modèle, passée quasi sous silence sur le site média de Citroën au profit de la nouvelle C6, n’augure rien de bon.  Surtout, les berlines tricorps, électriques qui plus est, n’ont jamais été très populaires en Europe. La Renault Fluence ZE, abandonnée en 2014, en est un bel exemple…

Publicité