C’est dans un communiqué adressé aux utilisateurs de ses services de recharge qu’Izivia a indiqué arrêter définitivement 189 des bornes rapides qui composent le réseau Corri-Door.

La filiale d’EDF évoque des problèmes de sécurité. Il s’agirait de coups de chauffe dans le matériel EVTronic, une entreprise qui appartient désormais à EVBox.

A ce jour, et depuis le 7 février dernier, le maillage ne compte plus que 28 chargeurs en service. Il devrait ensuite se stabiliser dans une fourchette de 40 à 50 bornes par remplacement de quelques-unes de celles aujourd’hui arrêtées.

C’est un véritable coup dur pour ceux qui se déplacent sur les axes autoroutiers ou espèrent le faire. En particulier pour ceux qui roulent avec une voiture électrique équipée d’un connecteur CHAdeMO pour la recharge rapide. Le réseau Ionity, en plein développement actuellement, ne propose pour ses chargeurs que la norme Combo CCS.

Publicité


Pourquoi ne pas remplacer toutes les bornes potentiellement dangereuses ? Avec 150 à 160 chargeurs rapides en moins à terme, et presque 190 aujourd’hui, les autoroutes, déjà insuffisamment équipées pour le ravitaillement en électricité des véhicules électriques, deviendront quasiment inexploitables par nombre d’électromobiliens.

Izivia reconnaît une situation « pénalisante ». « Nous vous présentons toutes nos excuses », peut-on lire dans le communiqué. Pas sur que ça suffise à éviter bien des grincements de dents et des commentaires acides.

Publicité