La FIA a annoncé la création d’un championnat électrique de grand tourisme à l’horizon 2023. L’objectif est d’inclure pour la première fois des ravitaillements en électricité dans les courses. Cela serait possible grâce à une puissance de charge de 700 kW.

Après la Formule E et l’Extreme E, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) va créer un troisième championnat 100 % électrique. Il s’agira d’un championnat de GT qui emploiera des voitures possiblement dérivées de compétitions existantes sous le règlement GT3.

Les constructeurs engagés en GT3 intéressés par la formule électrique pourront modifier le design des voitures. Il s’agit des constructeurs Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Honda, Lamborghini, Lexus, Mercedes-AMG, et Porsche.

Pour s’engager dans le championnat, les constructeurs ayant déjà construit des voitures de GT3 à moteur thermique pourront les convertir et incorporer le groupe motopropulseur et la batterie. Ceux qui veulent s’engager pour la première fois ou repartir sur une nouvelle base pourront acheter des véhicules complets sur la base de ces nouvelles GT électriques.

Recharger 60 % de la batterie en un arrêt aux stands

Le moteur développera une puissance de 430 kW, pour un poids minimal situé entre 1 490 et 1 530 kilos. La vitesse de pointe sera de 300 km/h, et le 0 à 100 se fera en 2,4 secondes. La batterie affichera quant à elle une capacité maximale de 87 kWh. Mais ce sont surtout les capacités de recharge et de régénération qui sont uniques.



La FIA a en effet révélé que ce championnat incorporerait des arrêts aux stands pour recharger les voitures. Pour cela, la vitesse de charge rapide sera de 700 kW, afin de retrouver 60 % de l’énergie en un arrêt. La fédération confirme que la puissance de régénération sera également de 700 kW.

Avec cette formule, le sport automobile pourrait tenir une véritable innovation qui, si elle est réussie, pourrait changer drastiquement la situation du marché de l’électrique. Il faudra confirmer cela lorsque le championnat débutera. La date précédemment envisagée était 2023, mais la FIA n’a donné aucune confirmation à ce sujet.