Une Renault Zoé en charge sur une borne du MorbihanCrédit photo : Chargemap

Avec l'aide des syndicats d'énergies, la Bretagne va accélérer le déploiement de ses bornes de recharge pour véhicules électriques et vise un objectif de 539 bornes installées d'ici à fin 2016. Bolloré devrait quant à lui déployer 200 bornes supplémentaires sur le territoire.

2016 promet d’être une année très branchée en Bretagne ! Alors que le territoire ne compte aujourd’hui que 170 de bornes de recharge en activité, le rythme d’installation devrait fortement augmenter en 2016 avec un prévisionnel de 539 bornes d’ici à la fin de l’année sur un plan global qui en prévoit plus d’un millier de bornes d’ici à fin 2017

Les syndicats d’énergies comme coordinateurs

Une fois encore ce sont les syndicats d’énergies départementaux qui ont pris la main sur ces déploiements. Précurseur avec une soixantaine de bornes d’ores et déjà opérationnelles, le Morbihan devrait compter 170 bornes, dont 159 accélérées d’ici la fin de l’année. Idem pour les autres départements avec 139 bornes dans le Finistère, 150 dans les Côtes d’Armor et 80 en Ille-et-Vilaine. La répartition des différents types de charge figure dans la carte ci-dessous.

Côté charge rapide, le territoire breton devrait compter 28 bornes  tri-standards (Combo – AC – CHAdeMO) opérationnelles d’ici la fin de l’année avec une répartition homogène.

La carte du déploiement des bornes de recharge en Bretagne en 2016

Ces déploiements représentent un investissement total de 13 millions d’euros d’ici à fin 2017. L’AMI de l’Etat opéré par l’ADEME assure 35 à 50 % du financement selon le type de bornes et la région 20 %. Le montant restant est réparti entre les collectivités locales concernées et les syndicats d’énergies.

200 bornes implantées par Bolloré

Nommé opérateur national début 2015, le groupe Bolloré semble avoir le plus grand mal à convaincre les élus d’offrir une partie de leur espace public pour l’installation de ses bornes. Se tournant vers son propre fief, le groupe breton semble néanmoins être parvenu à convaincre la région pour l’installation de 200 bornes.

Si on en croit le plan initial de Bolloré, il s’agirait de bornes « semi-accélérées » (7.4 kW) qui pourraient être proposées en complément d’autres services comme l’auto-partage. Si un de nos lecteurs bretons a des infos, nous sommes évidemment preneurs !

Source : Le Telegramme