Essayer Batteries : Stellantis et LG s’implantent au Canada ?

Configurez votre véhicule Batteries : Stellantis et LG s’implantent au Canada ou demandez un essai gratuitement.

La coentreprise va investir plus de 3,6 milliards d’euros pour construire la première usine de production de batteries à grande échelle du Canada.

Officialisée à l’automne 2021, la coentreprise Stellantis-LG vient de signer les accords définitifs pour créer une usine de batteries pour véhicules électriques au Canada, qui affichera une capacité annuelle de production de plus de 45 GWh. Installé à Windsor, en Ontario, le site devrait être opérationnel en 2024. Il répondra aux besoins des voitures Stellantis aux États-Unis, au Mexique et au Canada. Au total, les deux sociétés prévoient d’y investir plus de 5 milliards de dollars canadiens (3,6 milliards d’euros).

Un nouveau site qui créera près de 2 500 emplois

« Notre coentreprise avec LG Energy Solution est une nouvelle étape majeure dans la réalisation de notre objectif d’électrification dans la région, visant à atteindre 50 % des ventes de véhicules électriques aux États-Unis et au Canada à l’horizon 2030 », a déclaré Carlos Tavares, CEO de Stellantis. En effet, dans son Plan Stratégique Dare Forward 2030, le groupe multinational a annoncé son ambition de vendre 5 millions de voitures électriques par an dans le monde d’ici à 2030. Pour cela, il compte atteindre une capacité de production d’environ 400 GWh, avec cinq gigafactories prévues et des contrats d’approvisionnement complémentaires.

De son côté, LG peut désormais produire plus de 200 GWh par an en Amérique du Nord, soit de quoi équiper l’équivalent de 2,5 millions de véhicules électriques. Le fabricant avait déjà annoncé son intention d’investir 4,6 milliards de dollars américains (4,1 milliards d’euros) dans des usines de batteries en Amérique du Nord.

À lire aussi Utilitaire électrique : Amazon passe une mégacommande à Stellantis