Pour baisser ses émissions globales, le groupe Amazon verdira son parc de véhicules de livraisons à partir de 2021 avec une commande géante à la start-up Rivian.

Troisième plus grand groupe du monde en capitalisation boursière, Amazon connait son impact sur la pollution mondiale. Son PDG Jeff Bezos a annoncé viser une énergie 100% renouvelable d’ici 2030 et la neutralité carbone en 2040. Dans le domaine du transport de ses marchandises, l’entreprise va disposer de ses propres véhicules.

Amazon a commandé 100.000 fourgons électriques, qui seront fabriqués par Rivian. Cette start-up américaine avait déjà reçu un investissement de 700 millions de dollars porté en partie par le géant de l’e-commerce, annoncé en début d’année. Pas de caractéristiques pour ce modèle, juste une image postée par le vice-président des opérations Dave Clark. Les premières livraisons devraient intervenir en 2021, « 10.000 seront sur les routes en 2022 », les derniers arrivant courant 2030.

Rivian, le vent en poupe

En marge d’Amazon, Rivian dispose aussi d’un allié nommé Ford. Plutôt que de courir derrière l’avance technologique de la firme du Michigan, l’ovale bleu a décidé d’investir et récupérer la technologie pour son futur pick-up électrique F-150.

Rivian produira ses propres modèles à partir de la fin d’année 2020. Le pick-up électrique R1T, disposera de trois tailles de batteries, de 105 à 180 kWh, dont l’autonomie ira de 390 à 640 km. Un second modèle, le SUV R1S, suivra rapidement.

Publicité