Selon les chiffres communiqués par l’agence fédérale de l’automobile (KBA), 194 163 voitures électriques ont été immatriculées en 2020 sur le marché allemand. Un nouveau record.

Bien moins impactée par la crise du Covid-19 que les autres motorisations, la voiture électrique enchaîne les records. Alors que la France a largement dépassé la barre symbolique des 100 000 immatriculations l’an dernier, l’Allemagne enregistre elle aussi un nouveau record. Avec 194 163 unités écoulées, les ventes ont été multipliées par trois par rapport à 2019 (63 491).

Dans le détail, les professionnels représentent près de la moitié des immatriculations (48,8 %). En matière de segmentation, 70 % des volumes sont répartis entre les petites voitures (33 %), les compactes (19,6 %) et les microcitadines (17,3 %). Le segment du SUV n’a représenté que 14,4 % du marché, mais devrait largement progresser en 2021 compte tenu de l’arrivée massive de nouveaux modèles.

La Renault ZOE en tête

Malgré la montée en puissance rapide de la Volkswagen ID.3, la Renault ZOE a conservé en 2020 le leadership du marché allemand. Avec 30 381 unités écoulées, la citadine au losange a multiplié par trois ses ventes par rapport aux 9 431 unités écoulées en 2019.

Au classement par marque, c’est Volkswagen qui domine le segment avec 23,8 % de parts de marché. Renault et Tesla complètent le podium, représentant respectivement 16,2 et 8,6 % des immatriculations du segment.