Catégories : Voiture électrique

Audi AI:Trail : nos impressions à bord du buggy électrique

Quatrième et ultime concept électrique d'Audi, l'AI:Trail est à mi-chemin entre un buggy et un SUV. Nous avons pu l'observer quelques jours avant sa présentation au salon de Francfort.

Quatrième et ultime concept électrique d’Audi, l’AI:Trail est à mi-chemin entre un buggy et un SUV. Le véhicule est destiné à être utilisé sur des voies non carrossées sans bruit ni émission polluante. Nous avons pu l’observer quelques jours avant sa présentation au salon de Francfort.

Au premier coup d’oeil, le concept Audi AI:Trail étonne. On se demande à quelle catégorie de véhicule ce prototype correspond. Il ne ressemble ni à une berline, ni à une citadine, ni à un SUV. Perchée sur de volumineux pneus 33,5 pouces, la voiture affiche une hauteur sous caisse de 340 à 400 mm selon la pression des pneumatiques sélectionnée. Des dimensions qui trahissent sa vocation de véhicule tout-chemin. Pour cet usage, l’AI:Trail est doté de quatre moteurs électriques placés en amont de chaque roue. L’ensemble développe une puissance de 320 kW (435 ch) et 1000 Nm de couple. Si la vitesse maximale est bridée à 130 km/h « pour préserver l’autonomie », le zéro à cent est abattu en 5 secondes selon Audi.

250 km d’autonomie en tout-terrain

Le concept embarque le même pack de batterie que l’Audi e-Tron. D’une capacité utile de 84 kWh, il offre une autonomie de 400 à 500 km WLTP sur route et environ 250 km en tout-terrain. Le véhicule affiche un poids total de 1,75 t malgré son accumulateur et ses dimensions imposantes (4,15 m de long, 2,15 m de large et 1,67 m de haut).

A l’intérieur comme à l’extérieur, le style est très épuré, la palette de couleur est restreinte aux nuances de gris et de noir. Le tableau de bord est avare en boutons et n’arbore aucun écran, seulement une station d’accueil pour smartphone. Une fois connecté au véhicule, l’appareil retranscrit toutes les informations de conduite. Audi explique ce choix de sobriété par la volonté de fondre l’AI:Trail dans son environnement, notamment lorsqu’il traverse des zones naturelles. A travers les vastes surfaces vitrées en saillie, les occupants peuvent ainsi les contempler à 360 degrés. Cette forme originale de polygone offre un large espace à bord et autorise les mouvements amples des passagers.

Des hamacs en guise de banquette arrière

Si le véhicule est imposant, il ne comporte que quatre places : deux larges sièges à l’avant et deux sièges-hamacs à l’arrière. Ces derniers sont arrimés via quatre attaches et dépourvus du ceintures de sécurité. On imagine difficilement comment ils pourraient être homologués. Nous n’avons d’ailleurs pas été autorisés à les tester. Audi les réserve à la « relaxation » et affirme qu’ils peuvent être détachés pour servir de fauteuils de camping. L’espace à bord est surtout réservé au confort des passagers et aux chargements : il y a un très grand coffre à l’avant et un plus petit à l’arrière. Les deux s’ouvrent entièrement, facilitant le chargement d’objets volumineux. Les plus gros chargements pourront se loger sur la galerie de toit visiblement robuste.

Des drones pour éclairer la route

Audi affirme que l’AI:Trail est capable de traverser un cours d’eau jusqu’à une profondeur de 48 cm. Intégrée dans le plancher, la batterie serait isolée des risques de chocs avec le sol et les rochers. Le constructeur n’a pas manqué d’inventivité pour renforcer l’aspect aventurier de son concept, jusqu’à proposer des fonctions assez farfelues comme une flotte de drones. Le toit du véhicule abrite en effet cinq stations de recharge à induction et autant de drones équipés de phares et caméras. Les engins peuvent voler en suivant le déplacement de l’AI:Trail et éclairer le chemin sous différents angles. Ils retransmettent également les images au conducteur à bord. Sur les portières sont clipsées des gourdes et torches tempête.

Conduite autonome

Le véhicule est également doté d’un système de conduite autonome de niveau 4 assez contradictoire avec sa vocation tout-terrain. Il pourra être activé uniquement sur des routes conventionnelles à la signalisation et au marquage irréprochables. En dehors, le conducteur devra prendre en main le « yoke », un guidon digne d’un Boeing et appuyer sur les deux pédales fixées au sol.

Reste à savoir comment Audi transformera son concept en véhicule de série. Les caractéristiques actuelles de l’AI:Trail l’orientent vers un marché de niche, réservé aux excursions touristiques, safaris et éventuellement aux professionnels évoluant sur des zones difficiles d’accès.

Concept AI:Trail : galerie photos

3.6
22
Hugo LARA @hugolaramars

Hugo est un journaliste spécialisé dans l'environnement, l'aménagement urbain, les transports propres et énergies renouvelables. Il sonde l'évolution des pays dans ces domaines et rêve de pouvoir un jour voyager en avion électrique.

Lire les commentaires

  • pourquoi avoir choisi de montrer ce véhicule conduit par un homme en tel surpoids ? C'est un véhicule pensé pour les obèses ? Je m'interroge.

  • Déjà que le gars touche le plafond avec ca tête...j imagine en tout terrain ....

    il fournisse quelques choses pour les migraines ?
    sinon c est un bon projet..bien sur avec modif mais interessant...surtout cette surface vitré....

  • Sympa ce concept, ça va faire un carton sur l'île de Ré.
    Les ventes de méhari vont prendre une claque.

  • Quand Audi se prépare à l'Apocalypse ça donne ce genre de concept car, parce qu'on aura besoin de 130km/h pour traverser le désert que sera devenu notre planete dans l'esprit des designer chez Audi.

  • Je me demande comment sont calculés les 250 km d'autonomie en tout terrain ...
    En général c'est plutôt calculé à l'heure de fonctionnement en fonction du terrain.
    Surtout que les gros pneus en 33.5 ne sont pas spécialement connus pour faire réaliser des économies de carburants !!!
    De mémoire, un véhicule consommant 20 à 25 L de SP95 au 100 km, peut assez simplement atteindre les 100L/heure dans des dunes !!!
    Dans un bourbier ce sera plutôt 50 à 70 L/heure ...
    Donc si 400 km d'autonomie sur route, en tout terrain ça ne devrait pas dépasser 150, et voir même moins

    Personnellement, je préfèrerais un VE équivalent au Suzuki Jimny, ou même un Jimny électrique :)

  • Concept, concept, bla bla bla. Et de vrais véhicules pour M et Mme tout le monde efficaces, polyvalents, bonne autonomie, économes en énergie... C'est pour quand ?

    • La nouvelle e-up (pas encore de news sur ce site) devrait convenir, surtout si elle est bien dispo à 17000€ prime déduite ici.

    • Pour celà il n y a que Tesla de 40000 a 95000 euros en neuf et de 18000e (import + douanes etc) a 34000 euros en occasion des model s et model 3 on en trouve dejà pas mal

  • Si ce truc fait 500 km sur route en autonomie , avec une carrosserie aérodynamique de ce type et des roues énormes , je mange mon chapeau !
    Mais pour faire mumuse ok.

Partager
Publié par
Hugo LARA @hugolaramars
Etiquettes : AI:TrailAudiConcept

Articles récents

Voiture électrique : un bonus réduit en 2020 ?

Relativement épargné depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, le bonus accordé aux voitures électriques pourrait être revu à la…

20 octobre 2019 11:40

Peugeot e-208 vs e-2008 : duel citadine-SUV électrique

La seconde génération de la citadine Peugeot 208 s’est convertie à l’électrique, tout comme son dérivé SUV 2008. Automobile-Propre vous…

19 octobre 2019 06:51

Une Renault Twingo électrique en 2020

La Twingo sera électrique dès l'année prochaine selon les déclarations d'un cadre de Renault au média britannique Autocar.

18 octobre 2019 17:54

Ford Kuga hybride rechargeable : prix et équipements en détails

Décliné en cinq niveaux de finitions, le Ford Kuga hybride rechargeable débute à partir de 38.600 €.

18 octobre 2019 09:30

Mobilité électrique : Au Mans, le circuit inspire 4 startups

Si la journée XMobility, dont la 2e édition était programmée le 8 octobre dernier, a vu le jour au Mans,…

17 octobre 2019 15:54

Expert, Jumpy, Vivaro : les fourgons électriques PSA pour 2020

Les utilitaires compacts Peugeot, Citroën et Opel auront leur version électrique en 2020, a confirmé le groupe français. La boucle…

17 octobre 2019 13:43

Ce site utilise les cookies.