Déjà disponible en 2 versions, fourgonnette ou ludospace, Nissan a présenté au récent salon de l’auto de Madrid une 3e déclinaison de son e-NV200 :  un camping-car qui devrait ravir les amateurs de ce type de véhicule.

Certains électromobilistes ingénieux et bricoleurs avaient déjà eu l’idée de transformer une Nissan e-NV200 en camping-car. C’est peut-être ce qui a incité le constructeur japonais a développer et commercialiser cette troisième version de son utilitaire, dénommée Nissan Camper. Précisons que les thermiques NV200 et NV300 sont également disponibles en variante camping, mais c’est bien entendu le modèle électrique qui nous intéresse ici. Il est doté de la nouvelle batterie de 40 kWh équipant déjà la fourgonnette et l’Evalia, ce qui lui confère, en principe, une autonomie de plus de 200 km en usage réel.

Publicité


Convertir un véhicule utilitaire en camping-car n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi Nissan s’est associé pour l’occasion à un spécialiste en la matière, Bram Tecnologies. On notera que les coloris proposés rappellent furieusement ceux du mythique combi Volkswagen des années ’60. Ce choix n’est probablement pas innocent puisqu’on sait que VW prépare pour 2022 sa résurrection en version électrique.

Le « Camper » de base dispose d’un lit double, d’un toit surélevé, de sièges pivotants qui permettent à quatre personnes de s’asseoir confortablement et d’une alimentation électrique. Le réfrigérateur, l’évier, la plaque de cuisson et un radiateur seraient en option. Le prix n’a pas été annoncé mais certaines sources font état, pour le modèle de base, d’un supplément d’environ 6000 € par rapport au coût du véhicule. Pour d’autres options ou aménagements « sur mesure » le prix fera probablement l’objet d’un devis.

Malheureusement, le Nissan Camper n’est disponible à la commande que dans les concessions espagnoles. Aucune information n’a été communiquée quant aux dates de commercialisation dans d’autres pays.

Comme on le sait, le Nissan e-NV200 est fabriqué à Barcelone. En marge du salon de Madrid on a appris que depuis sa commercialisation début janvier, le constructeur japonais a déjà enregistré 4600 commandes du modèle équipé de la nouvelle batterie de 40 kWh. Pourtant il n’est encore disponible pour l’instant qu’en Europe et à Hong-Kong. Les ventes au Japon devraient suivre bientôt.

Avec 18.000 exemplaires vendus en 2017, l’utilitaire électrique de Nissan est leader dans ce segment du marché. L’arrivée du Camper devrait encore renforcer cette position.

Publicité